Un portable d’urgence pour les femmes battues

Un portable d’urgence pour les femmes battues
Un portable d’urgence pour les femmes battues
En 2008, 156 femmes ont trouvé la mort suite aux coups de leurs conjoints. Pour lutter contre les violences conjugales, la Ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, s’attaque aux récidivistes. Terrafemina fait le point.
A lire aussi

En 2008, 156 femmes ont trouvé la mort suite aux coups de leurs conjoints. Pour lutter contre les violences conjugales, la Ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, s’attaque aux récidivistes.
Solution : fournir des portables d’urgence aux conjoints violentés. Cette mesure sera testée sur une vingtaine de femmes-et précision faite- d’hommes battus. Equipés d’appareils simples, il leur suffira d’appuyer sur un bouton pour prévenir la police.

A cela s’ajoute la mise en place d’une ordonnance de protection temporaire pour interdire aux agresseurs d’entrer en contact avec leurs victimes ou de séjourner à proximité de leurs domiciles.
Michèle Alliot-Marie veut étendre la possibilité d’éloignement aux concubins et aux pacsés : «Aujourd'hui seuls les maris violents peuvent être éloignés (...). Il y a là un vide juridique préoccupant» déclare t-elle à 20 Minutes. La Ministre s’inquiète des femmes restées seules, elle prévoit donc des aides financières d’urgence pour les aider à subvenir à leurs besoins.

Anaïs Anouilh

Plus d'actu sur : Lutte contre les Violences faites aux femmes

Avon lance « Women Power », une bague contre les violences conjugales
Un livre de photos pour lutter contre les violences faites aux femmes
Frapper n'est pas aimer, enquête sur les violences conjugales en France, Natacha Henry