Adultère : les plus diplômés sont plus infidèles

Adultère : les plus diplômés sont plus infidèles
Adultère : les plus diplômés sont plus infidèles
D'après un sondage réalisé par le site de rencontres extra-conjugales Gleeden, les plus diplômés seraient les plus infidèles. En effet, plus de 50% des membres interrogés affirment avoir un bac + 4 ou 5.
A lire aussi


Maintenant implanté aux États-Unis, le site français de rencontres Gleeden, dédié aux relations extra-conjugales, publie un nouveau sondage. Le groupe a réalisé une enquête auprès de ses membres, pour connaître leur catégorie socioprofessionnelle. Le résultat est éloquent, puisque plus de la moitié indique avoir un bac + 4 ou 5. D’après Ravy Truchot, cofondateur de Gleeden, ce phénomène découle d’une logique économique : « Chez nous, le coût d’accès est significatif. On achète un crédit qui varie de 15 à 500 euros et on paie un euro, voire plus, l’envoi d’un mail. C’est forcément sélectif ».
Un autre point significatif serait l’assurance induite par une classe sociale élevée. « Quand on est CSP+, cela donne de l’assurance. Et chez nous, il en faut car les femmes qui représentent 35% de nos adhérents ont le pouvoir de noter les hommes. Avoir une bonne situation doit jouer sur la capacité à séduire et à pouvoir s’exposer à la critique féminine ».
La plupart de ces infidèles auraient moins de quarante ans. 60% d’entre eux fréquenteraient le site dans l’espoir de faire de belles rencontres, davantage que pour assouvir un fantasme.

Nicolas Pouilley

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : Pixland

VOIR AUSSI

Infidélité : les femmes mariées continuent pendant les vacances
Femmes et adultère : le site Gleeden nous éclaire sur leurs motivations
Le pouvoir pousse-t-il à être infidèle ?
Votre voix révèle votre infidélité
Infidélité : 50% des hommes acceptent si c’est avec une femme

Dans l'actu