Tinder : l'appli de rencontre et de drague "sur le pouce"

Tinder : l'appli de rencontre et de drague "sur le pouce"
Tinder : l'appli de rencontre et de drague "sur le pouce"
Basée sur la géolocalisation et une interface ludique, l'appli Tinder, créée par quatre Américains il y a un peu plus d'un an, dépoussière le milieu des applis de rencontres. Avec 100 000 nouveaux abonnés par jour, la plateforme que certains qualifient de « Grindr hétéro » connaît un succès croissant chez les 18-25 ans.
A lire aussi
Tinder, Badoo, Meetic : 5 choses à bannir sur les sites de rencontres
Mag
Tinder, Badoo, Meetic : 5 choses à bannir sur les sites...


Las des parties de Candy Crush au coin du feu, envie de faire de nouvelles rencontres ou de flirter ? Tinder, l'appli de drague géolocalisée, dépoussière l'univers des applications de rencontre.


Lancée en septembre 2012 par quatre jeunes Américains, l'appli Tinder - 100 000 nouveaux abonnés par jour - fait florès en France. Le principe est aussi simple que ludique : l'utilisateur se connecte grâce à son ID Facebook. L'application accède ainsi à une série d'informations personnelles : âge, localisation, photos et l'ensemble des mentions « j'aime » de l'utilisateur.

>> 10 bonnes de raison de s'inscrire sur un site de rencontres <<

« Swipez, swipez », il en restera toujours quelque chose

Sur la base de ces données et grâce à son système GPS, Tinder suggère ensuite une série de profils situés à proximité et liste les intérêts et les amis communs des utilisateurs. Le pouce fait le reste. En effet, il suffit de « swiper » vers la droite un profil jugé intéressant ou, dans le cas contraire, vers la gauche.

>> Top 5 des sites de rencontres les plus étonnants <<

Si l'intérêt est mutuel, et seulement dans ce cas histoire de préserver les égos, une fenêtre de discussion s'ouvre et permet aux deux utilisateurs d'engager la conversation. Avec plus de 3,5 millions de « matches » (mises en relation) et 350 millions de « swipes » enregistrés chaque jour, la start-up chapeautée par le groupe IAC/Interactive Corp, également propriétaire de Match.com et Meetic, connaît un succès croissant auprès des 18-25 ans. Un phénomène déjà parodié, comme dans ce faux trailer inspiré du film de David Fincher consacré à la création de Facebook, The Social Network (vidéo ci-dessous).



Une quasi parité hommes/femmes chez les inscrits

Tinder se distingue aussi par une relative parité chez les inscrits. « On est très chanceux, on a 45% de filles et 55% de mecs. Il n'y a aucune appli dans le même style qui a de tels pourcentages de public féminin », explique aux Inrocks, Witney Wolfe, l'une des fondatrices de Tinder.

« En revanche, le risque d'addiction, lui, est réel... Surnommée le "Grindr des hétéros" », Tinder mêle séduction et distraction puisque les éventuels refus sont dilués dans le flux de photos et de la nouveauté », précise L'Entreprise.com. Outre ces innovations, les utilisateurs de sites de rencontre « traditionnels » pourront se rassurer en constatant que, même sur Tinder, quelques fondamentaux, comme les « duck face » et autres « MySpace angle » demeurent.

VOIR AUSSI
Paye Ta Shnek : le top 20 des pires phrases de drague
Drague en vacances : 3 sites de rencontre pour "dater"
Séduction : 5 techniques auxquelles faire face
Le boom des sites de rencontres pour ados

Dans l'actu