"Be A Lady They Said", la vidéo virale qui tacle les injonctions faites aux femmes

"Be a lady they said" : Cynthia Nixon liste les pressions subies par les femmes au quotidien
"Be a lady they said" : Cynthia Nixon liste les pressions subies par les femmes au quotidien
L'ex-actrice de "Sex and The City" et ancienne candidate au poste de gouverneure de l'Etat de New York Cynthia Nixon revient avec une vidéo qui dénonce les injonctions dont sont victimes les femmes.
A lire aussi

"Be a lady, they said" ("Sois une femme distinguée, qu'ils disent"). Cynthia Nixon, révélée par son rôle de Miranda Hobbes dans la Sex and the City, a toujours eu à coeur de dénoncer les discriminations et les attentes irréalistes que l'on réserve strictement aux femmes. En 2018, elle s'était d'ailleurs portée candidate au poste de gouverneure de l'Etat de New York pour mettre en place une politique plus égalitaire.

Aujourd'hui, avec le magazine américain Girls. Girls. Girls., elle livre une vidéo choc qui énumère les injonctions que subit la population féminine au quotidien. On la voit debout, face à la caméra et devant un fond sobre, ses plans intercalés d'images de shooting photos, de films, de campagnes mode où figurent des femmes célèbres ou non. Georgia May Jagger, Alexandria Ocasio-Cortez, Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle... Des personnalités qui se sont souvent élevées contre les comportements sexistes qui les entourent.

Be a lady they said, Girls. Girls. Girls. Magazine

Au fil des images, elle prononce des phrases qui tombent comme des ordres, toujours contradictoires, et que chacune entend depuis l'enfance.

"Ta jupe est trop courte, ta chemise est trop basse. Ne montre pas autant de peau, couvre-toi. Laisse quelque chose à l'imagination. Ne sois pas une tentatrice. Les hommes ne peuvent pas se contrôler. Les hommes ont des besoins. Sois sexy. Aie l'air sexy. Ne sois pas si provocante, tu le cherches. Ne sois pas trop grosse, ne sois pas trop mince. Mange, maigris. Arrête de manger autant. Commande une salade, ne mange pas de glucides. Mon Dieu, tu as l'air d'un squelette !"

Juste et révélatrice, le clip est rapidement devenue virale, avec plus d'un million de vues depuis sa publication, mardi 25 février. Sur Twitter, les utilisateur·rice·s ont salué cette prise de parole et avoué à quel point elle était nécessaire. "Si j'avais un centime pour chaque fois que j'ai entendu une des lignes de cette vidéo tout au long de ma vie, je serais une dame très riche", écrit une internaute. "S'il vous plaît, il faut que tout le monde regarde [cette vidéo]", signe une autre. "Hommes et femmes. C'est tellement vrai. Et la moitié du temps, nous ne nous en rendons probablement pas compte. S'il vous plaît, regardez."

Un sexisme ordinaire quelques fois intériorisé, qui nuit à l'égalité et à la liberté d'expression et de choix des femmes, et que cette collaboration a su enfin mettre en valeur.