Quand le mot "vagin" était censuré dans "Grey's Anatomy" (mais pas "pénis")

"On peut dire 'pénis' 97 fois mais pas 'vagin' ?" : quand "Grey's Anatomy" se fait censurer
"On peut dire 'pénis' 97 fois mais pas 'vagin' ?" : quand "Grey's Anatomy" se fait censurer
Dans la première saison de la série, la créatrice de "Grey's Anatomy" Shonda Rhimes s'est battue pour faire accepter le mot "vagin". Contrairement à "pénis", les producteurs et la chaîne refusaient que le show l'emploie, arguant que le terme choquerait trop. Navrant.
A lire aussi

A l'occasion de la sortie de la dix-septième saison de Grey's Anatomy, l'actrice Ellen Pompeo, qui joue le rôle principal de Meredith Grey, a partagé quelques anecdotes sur le tournage du show à succès avec le présentateur Jimmy Kimmel. Et notamment, dévoilé un incident pour le moins révélateur sur l'industrie télévisuelle, et du sexisme qui y règne.

En 2005, elle raconte que les directeurs de studio qui géraient la série ont empêché les scénaristes d'inclure le mot "vagin" dans les dialogues des comédiens. Il s'agissait de la première saison, plus précisément de l'épisode intitulé The First Cut Is the Deepest, dans lequel Meredith parcourt l'hôpital avec un pénis arraché après un viol et plongé dans de la glace. "Il y a eu un gros conflit à ce sujet - je suis peut-être en train de déformer l'histoire, mais - il y a eu un gros conflit parce qu'avec les normes et les standards, auxquelles vous êtes confronté à l'occasion, vous pouviez dire 'pénis', mais vous ne pouviez pas dire 'vagin' à l'époque", détaille Ellen Pompeo à Jimmy Kimmel.

Ellen Pompeo et Jimmy Kimmel.

Elle explique que cette injustice a fait sortir Shonda Rhimes, la créatrice de Grey's Anatomy, de ses gonds - à juste titre. "Nous avons dit 'pénis' 97 fois dans cet épisode", aurait dit la productrice. "On peut dire 'pénis' 97 fois mais on ne peut pas dire 'vagin' ?". Devant la fermeté de la chaîne, elle a décidé d'opter pour le compromis. "Et c'est de là que vient le terme 'va-jay-jay'", poursuit Ellen Pompeo. "[Shonda Rhimes] a inventé l'expression 'va-jay-jay' parce que les standards ne nous permettaient pas de dire 'vagin'."

"Nous nous sommes battu·e·s et avons gagné"

En 2006, l'intéressée avait déjà évoqué le sujet lors d'une interview avec Oprah Winfrey, pour O Magazine. Si le nombre de fois où "pénis" a été prononcé varie d'une interlocutrice à l'autre, Shonda Rhimes rapportait la même censure éreintante qui cible le corps des femmes, qu'elle affirmait avoir fait sauter.

"La chaîne a dit que nous utilisions trop le mot 'vagin'. Je n'arrêtais pas de dire : 'C'est une émission médicale ! On ne peut pas dire 'vagin', mais on peut dire 'pénis' un million de fois dans un épisode ?", s'indignait-elle. "Dans l'un de nos premiers épisodes, nous avons utilisé le mot 'pénis' environ 32 fois, mais quand nous avons dit 'vagin' deux fois, ça a fait tiquer. Nous nous sommes battu·e·s et avons gagné, mais 'va-jay-jay' est notre terme alternatif préféré".

Une histoire qui prouve, une fois de plus, à quel point l'organe sexuel féminin souffre de tabous néfastes, dont les conséquences mènent aux discriminations les plus crasses.