"Mon doudou", "Ma perle"... Dis-moi quel est ton surnom amoureux, je te dirai qui tu es

Les surnoms ne plaisent pas toujours !
Les surnoms ne plaisent pas toujours !
Mon loup, ma mie, ma petite crotte en sucre... A chaque couple son surnom et à chaque surnom sa caste. Découvrez à laquelle vous appartenez.
A lire aussi

Les diminutifs

Plus infantilisant que spécialement sexy et glamour, les "Doudou", "Toto", "Mimi" et autres diminutifs doublés (le panel est assez vaste) sont davantage attribués à nos amis ou aux enfants qu'à son/sa chéri(e). Ce qui n'empêche pourtant pas certains couples d'en (ab)user.

Les classiques

"Mon coeur", "mon amour", "mon chéri", "mon bébé", "ma puce", la majorité des Français utilisent les surnoms basiques. On marque son territoire, on montre son affection à son partenaire, mais on tâche de se ridiculiser le moins possible quitte à manquer un peu d'originalité.

Les sauvages

L'usage de surnoms comme "mon loup", "ma framboise des bois", "mon grand cerf", "mon étalon sauvage", "ma chatte" marque la passion et l'admiration du conjoint qui l'emploie. A tel point qu'il fait fi de l'effet que cela peut produire auprès des autres personnes présentes au moment de l'interpellation.

Les animaux de la ferme

"Ma biquette", "mon lapin", "ma poulette", "mon poussin", "ma cocotte", "mon canard"... Chez certains couples, ce sont les animaux de la basse-cour qui ont la cote. C'est tendre, drôle éventuellement, mais pas très sexy. Ces amoureux privilégient la complicité, quitte à basculer vers la relation de potes.

Les créatifs

"Bibouille", "bioubinette", "caillou", "pignou", parfois, plutôt que de piocher dans ce qui ce fait déjà, on invente, on crée... pour le meilleur et pour le pire. D'autant qu'après validation du sobriquet, il devient généralement propre aux deux entités du couple. Ces amoureux-là sont en tout cas des fantaisistes et il y a fort à parier qu'on ne s'ennuie pas chez eux.

Les polyglottes

Sauf s'il s'agit de votre langue maternelle, appeler régulièrement sa moitié par des surnoms anglais ou italiens type "my love", "sweet heart", "amore mio", "darling", "my wife" ou "man"... Un peu too much, non ?

Les poétiques

"Ma perle de lait coco", "mon aimée", "ma mie", "ma douce", "mon ange", "ma tourterelle". Ces surnoms sont-ils poétiques, langoureux, sarcastiques, désuets ou cuculs ? Laissons cela à l'appréciation de chacun.

Les mesquins

Affubler son amoureux(se) d'un "ma crotte en sucre", "mon gros nounours", "mon bouchon", "ma couille", "mon p'tit bout de maroilles", part peut-être d'une intention affectueuse, mais pas que. On ne traite pas la personne que l'on aime de "gros" ou de "caca" sans qu'il y ait un message caché, même inconsciemment...

Le vrai prénom

Peut-être pas très original, mais c'est encore le biais le plus usité par les couples pour s'interpeller. En effet, d'après une étude de la TNS Soffres, 82 % des couples français s'appellent par leur prénom la plupart du temps. Et parfois, l'intonation peut devenir la plus sexy du monde. Avez-vous déjà entendu la magnifique Robin Wright dans la série House of Cards appeler son mari Frank Underwood (joué par Kevin Spacey) "Francis" ? Voilà, vous comprenez le concept. Le comble de la classe.