#objectifbikinifermetagueule, le hashtag qui dézingue la dictature du maillot

Femme en maillot de bain
Femme en maillot de bain
C'est le hashtag qui monte à mesure que le mercure grimpe. Lassés des diktats de minceur, des internautes se lancent dans une grande bataille body positive pour contrer les "objectifs bikini" qui fleurissent à l'approche de l'été.
A lire aussi

Les beaux jours sont de retour. Les conseils et autres astuces pour maigrir, aussi. Vous en avez déjà marre? Sachez que vous n'êtes pas tout seul. Non, c'est aussi le cas de la Youtubeuse française Laura Calu. La comédienne a lancé la semaine dernière (28 avril) une campagne sur Instagram, assortie du hashtag "Objectif bikini ferme ta gueule" pour encourager les femmes, mais aussi les hommes, à envoyer assumer pleinement leur corps.

"Bienvenue dans la période, proche de l'été, où les médias [...] nous rappellent constamment que la chose la plus importante pour les femmes, c'est l'objectif bikini, peut-on lire en légende de sa publication. Je pense que la chose la plus importante, c'est de se sentir bien comme on est. Il paraît même que quand on se sent bien, on est vachement plus belle."

Rapidement, de nombreuses femmes lui envoient, en message privé, leurs photos. On les voit en sous-vêtements, en maillot de bain, parfois pour mettre en valeur leurs rondeurs ou des cicatrices sur le corps. D'autres sautent le pas et partagent, en public, leurs clichés sans complexe pour montrer qu'elles sont belles, au naturel. Elles accompagnent leurs photos de messages forts et courageux, comme celui de cette internaute.

Ou celui de celle-ci, qui reconnaît avoir encore un peu de mal à s'accepter telle qu'elle est.

"Mon corps changera encore, il sera un jour celui d'une mère avec ses imperfections mais c'est pas grave car mes enfants auront une maman qui s'assume", raconte cette autre utilisatrice.

Blandine Le Lorec-Billot, une illustratrice, a même profité de l'occasion pour faire un petit dessin, en soutien à la campagne de l'humoriste. "J'ai utilisé les pages 'Un corps parfait et zéro défaut pour cet été'. Ça prend plutôt bien", explique le personnage en bikini, près de son barbecue.

"Le but était de contrer toutes les photos de 'corps parfaits' que l'on voit défiler sans cesse sur les réseaux sociaux, justifie l'auteure de ce mouvement d'acceptation de soi, Laura Calu. L'objectif était simple: que tout le monde se sente normal, et mieux." Elle s'adresse aussi bien aux femmes, qu'aux hommes. Ces derniers, même s'ils sont en minorité, ont, à leur tour, partagé des photos de leurs corps "imparfaits", comme cet internaute ci-dessous.

Lire la suite sur le HuffPost