10 questions auxquelles les femmes ne devraient plus jamais avoir à répondre

Toutes ces questions que les femmes ne veulent plus entendre
Toutes ces questions que les femmes ne veulent plus entendre
A certains moments, on se croirait projeter dans un épisode de Mad Men. Sauf que nous sommes bel et bien en 2015 et qu'on vient bel et bien de nous demander comment nous comptions faire pour concilier notre vie pro avec l'arrivée d'un bébé. Au 21e siècle, les femmes continuent d'être assaillies de remarques bêtes et sexistes et il serait quand même VRAIMENT temps que ça change. Voici au moins 10 questions qu'on ne veut plus jamais entendre.
A lire aussi

1/Tu es si jolie/intelligente/drôle... comment fais-tu pour être toujours célibataire ?

Je suis l'élue, la tueuse de vampires. Cette double vie m'empêche de me consacrer pleinement à la recherche du grand amour. Variante plus terre à terre : être célibataire n'est pas une maladie grave et je suis même plutôt épanouie actuellement. Dingue, non ?

WTF
WTF

2/Comment fais-tu pour concilier vie professionnelle et vie familiale ?

A la détestable personne qui ose encore vous poser cette question au 21e siècle, vous pourrez toujours répondre qu'une récente étude indique que la qualité du temps passé avec son enfant prime sur la quantité. En gros, avoir un job comme 71% des mamans aujourd'hui n'a aucune incidence particulière sur le développement des tous petits. Encore une fois, dingue, non ?

Franchement, je ne sais pas
Franchement, je ne sais pas

3/Le mariage/les enfants c'est pour quand ?

Il y a beaucoup de choses pour lesquelles les femmes ne devraient plus avoir à se justifier, et les questions autour de l'engagement et de la maternité en font largement partie. Vous aimez votre homme mais la robe blanche vous intéresse autant que le dernier selfie de Kim Kardashian ? Vous ressemblez finalement à la plupart des Français, qui se marient de plus en plus tard et de façon moins fréquente selon l'Ined. Quant aux enfants, n'hésitez pas à rappeler à votre entourage que votre utérus ne regarde que vous. Cela devrait les calmer (au moins un moment).

Pour... quand je veux ?
Pour... quand je veux ?

4/ Pourquoi ne fais-tu pas plus attention à ton apparence ?

Bah oui, parce que je suis une fille, je devrais être coquette et afficher les mensurations d'une poupée Barbie. CQFD. Petite information à l'intention de ceux (et celles) qui seraient restés bloqués dans les années 50 : ne pas rentrer dans une taille 38 et préférer les jeans aux jupes n'est pas synonyme de honte.

Je suis très bien comme je suis, ok ?
Je suis très bien comme je suis, ok ?

5/Cette tenue n'est-elle pas un peu trop sexy ?

Ah, ce bon vieux slut shaming. A force d'écouter avec passion les discours féministes d'Emma Watson et d'Amy Schumer, on avait presque oublié que les hommes étaient autorisés à nous donner leur opinion sur la longueur de nos jupes et la hauteur de nos talons.

Désolée, je pensais que je m'habillais comme je voulais
Désolée, je pensais que je m'habillais comme je voulais

6/Est-ce que vous avez (tu as) besoin de mon aide ?

Une question souvent posée par la gent masculine à la pauvre bougresse qui fait face à un pneu crevé ou encore à la damoiselle en détresse qui lutte avec l'ouverture d'un pot de confiture. Pendant ce temps-là, les hommes qui n'y comprennent rien aux voitures sont ignorés comme de vieilles chaussettes et abandonnés sur le bord de la route. Un vrai drame du quotidien.

Je m'en sortirai toute seule !
Je m'en sortirai toute seule !

7/Ah bon, tu aimes les jeux vidéo/comic books/films d'action ?

Oui, et même que des fois, je regarde le foot à la télé et je fois de la bière.

Et ouais
Et ouais

8/Tu vas manger tout ça ?

Une question posée par la maman soucieuse, le petit-ami apeuré ou la copine légèrement jalouse. Dans tous les cas, le but est de nous faire culpabiliser de préférer la pizza à la salade de concombres. Meilleure répartie possible : se resservir une part.

Pizza forever
Pizza forever

9/Tu ne serais pas un peu jalouse d'elle ?

Parce qu'on a osé dire que le minois d'Emily Ratajkowski ou le jeu de Léa Seydoux n'étaient pas à notre goût, nous voilà accusée d'être une grosse jalouse aigrie. C'est bien connu, une femme qui critique une autre femme est forcément une misogyne qui s'ignore.

Non, je ne suis pas jalouse.
Non, je ne suis pas jalouse.

10/Qu'est-ce que tu veux dire par "j'aime être célibataire" ?

Etrangement, certaines personnes semblent avoir du mal à comprendre qu'une femme puisse apprécier le célibat. En février dernier, la belle Taylor Swift résumait parfaitement ce sentiment lors d'une interview accordée au Telegraph : "J'ai longtemps pensé que c'était important d'avoir un petit-ami. Mais je ne ressens plus ce besoin aujourd'hui. J'ai juste envie de m'amuser et de vivre le plus d'aventures possibles". Pas mieux.

Et bim.
Et bim.