Affaire Alec Baldwin : deux personnes au coeur de l'enquête

Deux personnes au coeur du drame Alec Baldwin
Deux personnes au coeur du drame Alec Baldwin
La directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, a été tuée par l'acteur Alec Baldwin sur le tournage du film "Rust", à cause d'une arme qui n'était pas chargée à blanc. L'assistant-réalisateur Dave Halls est aujourd'hui au centre des accusations, mais pas seulement.
A lire aussi

L'acteur américain Alec Baldwin a tué le 21 octobre dernier la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, sur le tournage du western Rust. Celle-ci aurait été tuée par balle accidentellement, l'accessoire employé, un pistolet, étant censé être chargé à blanc. Le réalisateur Joel Souza, 48 ans, a quant à lui été blessé, puis admis en soins intensifs. Il est sorti de l'hôpital.

Aujourd'hui, les circonstances du drame font l'objet d'une enquête.

Après les déclarations faites par Alec Baldwin aux policiers durant son interrogatoire (avant que le comédien n'affirme son soutien auprès de la famille de la défunte), c'est vers d'autres personnes présentes durant le tournage que les regards se tournent, comme le relate le magazine Voici : l'assistant-réalisateur Dave Halls et l'armurière Hannah Gutierrez-Reed, 24 ans, sont notamment pris en compte. Celle-ci est fustigée pour "son inexpérience".

"J'ai trouvé le chargement des balles à blanc super effrayant, parce que je n'y connaissais rien. Je n'étais pas sûre d'être prête", confessait-elle à propos d'un précédent tournage.

Deux personnes au coeur des accusations

Deux personnes au coeur du drame Alec Baldwin
Deux personnes au coeur du drame Alec Baldwin

Les mesures de sécurité inhérentes à tout tournage de ce nom peuvent donc être questionnées dans le cadre de cette enquête. Et c'est précisément ce qui est reproché en parallèle à l'assistant-réalisateur Dave Halls.

"Il n'a pas veillé à sécuriser l'environnement de travail. Il n'y avait pas de voies de pompiers établies, les sorties étaient bloquées, les réunions de sécurité inexistantes", dénonce en ce sens la créatrice d'accessoires Maggie Goll du côté de la chaîne d'informations américaine NBC News. L'une des responsables du scénario, Mamie Mitchell, aurait également assuré : "C'est lui [Dave Halls, ndlr] qui devait vérifier les pistolets. Il est responsable de ce qui s'est passé".

Des propos accablants donc. Et une affaire à suivre, bien que ses répercussions soient déjà réelles au sein de l'industrie. "Ces événements tragiques nous ont tous secoués. À compter de ce jour, nous n'utiliserons plus de vraies armes à feu. Toutes les armes sur le tournage seront des Air Soft, avec des détonations ajoutées en post-production", a en ce sens affirmé Alexi Hawley, le showrunner de la série The Rookie.