Alain Chamfort parle de sa séparation avec Lio

Le chanteur Alain Chamfort
Le chanteur Alain Chamfort
Dans cette photo : Lio
A l'occasion de la sortie de son dernier album Alain Chamfort se livre dans une interview au magazine Têtu. Il évoque sa douloureuse rupture avec Lio, 25 ans après.
A lire aussi

Lio et Alain Chamfort se sont rencontrés en 1986. A l'époque la chanteuse sort son album culte " Pop Model " dont certains titres ont été produits par Alain Chamfort, notamment le très célèbre : " Les brunes ne comptent pas pour des prunes ". Ils tombent alors amoureux, une histoire qui n'a duré que quelques mois, mais qui a marqué le chanteur. " Quand on s'est quittés, ça a été très violent. Deux mois après notre rupture, elle était enceinte de Michel Esteban ", confie-t-il au magazine Têtu. Après cette douloureuse séparation, ils ont préféré s'éviter jusqu'en 2012 dans l'émission Vivement Dimanche. " On s'est retrouvés il y a quelques années dans une émission de Michel Drucker, elle a été extrêmement touchante avec plein d'émotion. Quand on a une belle histoire avec une personne, on se retrouve toujours", précise-t-il.

Le chanteur défend son ex compagne

Alain Chamfort a également réagi aux propos polémiques de Lio sur la PMA sur le plateau de l'émission " Un soir à la Tour Eiffel ", dans laquelle elle avait notamment déclaré : " Moi, je voudrais parler de la responsabilité que nous avons, adultes, envers nos enfants. C'est ça qui est mis à mal, c'est à ça qu'on ne réfléchit pas assez. On parle de nos droits, et on a le droit d'adopter, de procréer, médicalement assisté, on a des droits et des droits et encore des droits, et nos devoirs ? ". Alain Chamfort évoque une maladresse : " Mais vous savez Wanda (le vrai prénom de Lio) a eu plusieurs enfants, tous de pères différents. Elle n'a pas été présente pour eux et, aujourd'hui, elle prend ça en pleine figure. Élevée dans un esprit libertaire par des parents d'extrême gauche réfugiés politiques, très hostiles aux concepts bourgeois, Lio a poussé comme une petite fleur sans limites", explique-t-il au magazine.

 

Les dossiers