Pourquoi les gens anxieux sont en fait de super collègues

Pourquoi les gens flippés font de super collègues
Pourquoi les gens flippés font de super collègues
Vous travaillez avec des personnes qui s'angoissent pour un rien ? Ne levez pas les yeux au ciel. Car en fin de compte, vous êtes probablement chanceuse de les avoir pour collègues.
A lire aussi
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement 'parent 1-parent 2'"
News essentielles
Valérie Petit : "Pourquoi j'ai déposé l'amendement...

Si vous n'êtes pas de nature anxieuse mais que vos collègues le sont, peut-être que vous feriez bien de vous inspirer de leurs méthodes de travail. Une étude publiée dans la revue Science Direct sur le lien entre anxiété et performance au travail a par exemple prouvé que les personnes ayant des niveaux élevés d'anxiété consacrent plus d'efforts à leur travail que leurs collègues moins stressés.

En effet, on a tous ce collègue qui met généralement beaucoup de coeur à l'ouvrage afin de boucler un dossier dans les temps (qu'il arrive parfois à rendre plusieurs jours en avance), alors qu'on fait plutôt partie de cette grande majorité de Français qui préférent travailler dans l'urgence et donc terminer juste avant la deadline qui nous est imposée.

Si ces deux modes de fonctionnement sont valables dans le cadre du travail, le premier permet toutefois de gérer les imprévus et de peaufiner quelques détails avant la date du rendu. Et si vous-même vous retrouvez à la bourre parce que vous avez oublié de prendre en compte un ou plusieurs éléments du dossier, votre collègue bien (mieux) organisé pourra vous prêter main forte.

Ils vous donnent volontiers un coup de pouce

La notion d'entraide est d'ailleurs généralement fortement développée chez les personnes au "tempérament angoissé". Comme elles veulent toujours bien faire, elles auront du mal à laisser quiconque en difficulté, puisqu'elles-même sont anxieuses à l'idée que cela leur arrive. Ce sentiment d'empathie les rend donc logiquement aptes à travailler en équipe et à donner un coup de pouce aux autres si la situation le nécessite. Attention, toutefois : ce n'est pas parce qu'elles sont stressées que vous pouvez abuser de leur gentillesse.


Peur d'échouer : principale cause de l'anxiété

Comme nous le disions plus tôt, quelqu'un qui stresse à l'idée d'arriver en retard au travail, de rater un rendez-vous important ou de ne pas finir une tâche à temps s'organisera de manière à ne jamais connaître ce type de situation. Il partira de bonne heure le matin, évaluera en amont le degré d'une mission qui lui est confiée et identifiera tous les obstacles qui pourraient se dresser sur son chemin.

Cette capacité à prévoir et à agir en fonction des imprévus est non seulement un gage de fiabilité (qualité ô combien précieuse au travail) mais permet également d'aiguiser son sens du danger. "L'anxiété est une partie normale de la vie, un signal de danger", explique le psychanalyste américain Ken Eisold à Greatist. Une personne anxieuse sera donc en théorie plus à même de réagir en cas de catastrophe imminente, qu'une autre personne un peu plus détendue qui a pour mantra "tout va bien se passer".

Bien sûr, il convient également de ne pas tomber dans l'excès et de savoir lâcher du lest de temps à autre. Si l'on vient de démontrer que les collègues sujets à l'anxiété au travail peuvent s'avérer des atouts considérables au sein d'une équipe, c'est encore mieux s'ils sont entourés de personnes qui les inciteront de temps en temps à relâcher la pression et les pousseront à passer à l'acte, même s'ils risquent d'échouer. Car la peur l'échec est souvent le principal motif de l'anxiété au travail. Or, la crainte de ne pas réussir peut parfois nous faire passer à côté de belles opportunité professionnelles.