Benedict Cumberbatch s'engage pour l'égalité salariale (et on l'aime encore plus)

Patrick Cumberbatch à l'avant-première de la série Patrick Melrose en avril 2018
Patrick Cumberbatch à l'avant-première de la série Patrick Melrose en avril 2018
Dans cette photo : Benedict Cumberbatch
Dans un entretien à un magazine britannique, l'acteur anglais Benedict Cumberbatch s'engage fermement pour l'égalité salariale entre femmes et hommes.
A lire aussi

Vous l'aimiez déjà ? Vous allez l'adorer encore plus ! Dans le dernier numéro de l'hebdomadaire culturel britannique Radio Times, l'acteur Benedict Cumberbatch (qui interprète Sherlock Holmes dans la série de la BBC) se pose en fervent défenseur de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes. "L'égalité salariale et une place à la même table [que les hommes] sont les principes centraux du féminisme", explique-t-il. Il lance un appel aux professionnel·le·s du cinéma : "Regardez vos pourcentages. Demandez combien les femmes sont payées et dites : 'Si elle ne sont pas payées la même chose que les hommes, je ne le fais pas'".

Ainsi l'acteur britannique, actuellement à l'affiche de la série Patrick Melrose, s'engage à ne pas signer pour des projets qui ne respecteraient pas l'égalité. Par le biais de sa maison de production SunnyMarch, il s'engage aussi à favoriser les projets féminins : "Je suis fier qu'Adam Ackland et moi soyons les seuls hommes de ma boîte de production ; notre prochain projet est une histoire de femmes vue par des yeux de femme à propos de la maternité, à une époque de désastre environnemental."

Le comédien déclare vouloir se servir de son nom et de sa célébrité pour pouvoir produire des projets de femmes et sur des histoires les concernant, "si le projet est centré autour de mon nom, pour avoir des investisseurs, nous pourrons ensuite utiliser cette attention pour un tas de projets féminin. La moitié de l'audience est féminine !". L'exemple de Benedict Cumberbatch montre que le combat pour les droits des femmes a besoin d'alliés de l'autre sexe pour faire bouger les lignes.

Les inégalités salariales dans le cinéma et les séries sont légions. A l'automne, on apprenait que Michelle Williams n'avait été payée que 80 dollars par jour contre 1,5 millions de dollars pour son collègue Mark Wahlberg pour retourner des scènes du film Tout l'argent du monde. Pour la série The Crown de Netflix où elle incarne la reine Elisabeth II, l'actrice Claire Foy avait reçu un salaire inférieur à Matt Smith interprétant son mari. La production s'était excusée et avait dédommagé l'actrice de 227 000 euros pour faire taire la polémique. L'année dernière, c'est l'actrice noire oscarisée Mo'Nique qui avait appelé au boycott de Netflix, qui semble décidément avoir un petit problème concernant l'égalité salariale. Elle s'était plainte de toucher pour le même projet 400 000 euros alors que ses co-stars Amy Schummer et David Chappelle avait eu un contrat respectivement à près de 9 millions d'euros et de plus de 16 millions d'euros.

Dans l'actu
Les dossiers