La vidéo d'un cochon suspendu à un élastique dans un parc d'attractions choque

Les images d'un cochon suspendu à un élastique choquent le monde entier
Les images d'un cochon suspendu à un élastique choquent le monde entier
En Chine, un parc d'attractions a tenté d'attirer ses visiteurs en faisant "sauter" un cochon à l'élastique. Une idée écoeurante qui a semé un vent de colère et d'indignation à travers le monde.
A lire aussi

La nouvelle idée des dirigeant·es du parc à thèmes Meixin Red Wine Town, à Chongqing, dans le Sud-Ouest de la Chine ? Organiser un "saut à l'élastique"... avec un cochon. Ou plutôt, lancer l'animal seul et apeuré dans le vide. Inutile de préciser que la cruauté de cette initiative dépasse l'entendement. Et les images, qui ont fait le tour du monde, le prouvent.

Dans la vidéo diffusée par le média local The Paper, on voit deux employés des lieux monter la bête jusqu'au point de "départ" du saut à l'élastique, situé en haut d'une tour. A bout de bras, ils portent le cochon attaché à un poteau. Celui-ci est vêtu d'une cape violette, qui montre le peu de considération que les organisateurs de ce triste rituel lui accordent, et le caractère "humoristique" qu'ils espéraient tirer de l'événement. Le porc est ensuite jeté dans les airs, sous les regards amusés de quelques spectateurs. On peut l'entendre gémir au loin, traumatisé.

En Chine, malheureusement, la cruauté animale ne peut être condamnée. Mais ça n'a pas empêché l'événement (dédié à faire la promotion de la nouvelle attraction de saut à l'élastique du parc) de faire un tollé, dans le pays comme à l'international. L'organisation de protection des animaux PETA, comme de nombreux internautes, a d'ailleurs vivement critiqué l'incident, le qualifiant de "cruauté animale à son paroxysme".

"Les porcs ressentent la douleur et la peur de la même manière que nous, et ce coup de pub dégoûtant devrait être illégal", s'indigne Jason Baker, vice-président des campagnes internationales de PETA, lors d'un entretien avec BBC News. "La réaction de colère du public chinois devrait être un signal d'alarme pour les décideurs politiques chinois afin qu'ils appliquent immédiatement les lois sur la protection des animaux".

Si le parc a depuis déclaré qu'il "acceptait les critiques" et "les conseils des net-citoyens", s'excusait auprès du public et promettait d'"améliorer le marketing du site touristique afin d'offrir aux touristes de meilleurs services", certains de ses collaborateurs n'ont pas l'air aussi touchés. Le New York Times rapporte que l'homme responsable des relations publics de Meixin Red Wine Town aurait confié à un journal local que "les porcs eux-mêmes ne connaissent pas le danger". Qualifiant la cascade de "sorte de divertissement", il a ajouté que c'était aussi une façon symbolique d'accueillir l'année du Rat, et de célébrer le fait que le prix du cochon chutera.

Après le saut, le cochon aurait été envoyé à l'abattoir, selon The Paper.