"Le corps des femmes ne ressemble pas à ça !" : Billie Eilish épingle le porno

"Le corps des femmes ne ressemble pas à ça !" : Billie Eilish épingle le porno
"Le corps des femmes ne ressemble pas à ça !" : Billie Eilish épingle le porno
Dans cette photo : Billie Eilish
"J'avais l'habitude de regarder beaucoup de porno. Et ça a ruiné mon cerveau". Dans le cadre d'une interview, Billie Eilish a dénoncé les ravages de la surconsommation de pornographie.
À lire aussi

"Quand j'ai commencé à faire l'amour, je ne disais pas 'non' à des choses qui pourtant n'étaient vraiment pas OK. Le porno a ruiné ma vie". Sur le plateau du célèbre Howard Stern Show, la chanteuse Billie Eilish, superstar de 19 ans, est revenue sur l'impact de la pornographie sur sa vie, qu'elle juge totalement négatif.

Aujourd'hui, elle pointe du doigt les conséquences que la surconsommation de porno a pu avoir sur sa sexualité, et cherche à sensibiliser, notamment son jeune public. "Pour moi, en tant que femme, le porno est une honte. Avant, j'avais l'habitude d'en regarder beaucoup et je pense que ça a détruit mon cerveau". Lors de cette interview, l'interprète de l'excellent Happier than ever affirme avoir été "dévastée" par cette exposition.

Ado, la consommation massive de pornographie l'aidait à "[se] sentir cool", dit-elle.

Sensibiliser un jeune public

Bille Eilish aurait commencé à visionner du porno à l'âge de onze ans. Cela aurait eu des incidences directes sur son approche de la sexualité, de sa propre intimité, et des complexes qu'elle associe à son corps. Au fil de séances-photos et interviews diverses, Billie Eilish a pour habitude de décomplexer les jeunes femmes à propos des diktats de beauté et injonctions à la féminité, en prônant notamment des valeurs ouvertement body positive.

C'est aussi cela que l'artiste cherche à faire en délivrant un discours sur le X. "L'apparence des vagins dans le porno est aberrante. Aucun vagin ne ressemble à ça. Et le corps des femmes ne ressemble pas à ça", fustige-t-elle. Des paroles qui entrent en cohésion avec ses prises de position habituelles. Mais aussi avec ses créations. Dans sa chanson Male Fantasy ("Fantasme masculin"), issue de son dernier album, et le clip éponyme qu'elle a mis en scène, Billie Eilish délivre un regard tout aussi critique sur la consommation de pornographie.