Blake Lively tacle les marques de vêtements qui complexent les femmes post-partum

Blake Lively se promène à New York, le 12 février 2020.
Blake Lively se promène à New York, le 12 février 2020.
Dans cette photo : Blake Lively
"Tout cela n'envoie pas un super message aux femmes dont le corps ne correspond pas à ce que les marques ont à offrir". Le temps de quelques stories Instagram, l'actrice Blake Lively a témoigné des complexes rencontrés par bien des femmes après l'accouchement.
A lire aussi

"Tant de vêtements dans les magasins ne correspondent pas au corps d'une femme enceinte". L'espace de quelques stories Instagram bien senties, l'actrice Blake Lively (Gossip Girl) a rappelé à quel point la société fait peu d'efforts pour s'adapter à la morphologie des femmes durant leur grossesse et leur période post-partum.

Evoquant sa venue l'an dernier sur le plateau du fameux Tonight Show de l'animateur Jimmy Fallon, la comédienne a avoué avoir dû confectionner sa tenue elle-même, "personne n'ayant sous la main des fringues qui [lui] correspondraient après la naissance de [son] troisième enfant", la petite Betty, née en octobre 2019. Comme le relate le média américain CNN, Blake Lively s'est alors permise de pousser un coup de gueule : "Cela n'envoie pas un super message aux femmes dont le corps ne correspond pas à ce que les marques ont à offrir". A bon entendeur.

Plus encore qu'un coup de déveine malencontreux, la star voit là la preuve du peu d'attention accordée aux besoins des femmes après leur accouchement - bien des voix ignorant certainement la notion-même de "post-partum". Un phénomène qu'elle juge "aliénant et déroutant" au possible, rien de moins.

"Au lieu de me sentir fière, je me sentais en insécurité"

"A cette époque, j'aurais aimé me sentir aussi confiante que je le suis maintenant. Car c'est ce corps qui m'a donné un bébé, et produisait tout ce qu'il faut pour le nourrir. Quel beau miracle ! Mais au lieu de me sentir fière de tout ça, je me sentais en insécurité, simplement parce que je ne rentrais pas dans mes vêtements", déplore encore Blake Lively sur son compte Instagram. Et l'actrice de conclure : "Comme c'est ridicule, rétrospectivement".

Pas si ridicule en vérité. Sans détour, l'introspection de l'actrice dit bien le sentiment de culpabilité qu'éprouvent de nombreuses femmes lors de leur phase post-partum, surtout quand tout un système ne semble pas les considérer suffisamment. Sur le même ton, Lively s'est même permise d'interpeller les marques "à faire mieux, à aider les femmes à ne pas se sentir seules", en proposant des tailles plus inclusives.

Un message salutaire et abondamment salué. Pas par n'importe qui, qui plus est. "Oui, Blake ! A répéter, pour les gens tout au fond", s'est ainsi exclamée Sophie Turner, emblématique interprète de Sansa Stark dans Game of Thrones. Et le soutien de Turner n'a rien d'étonnant. En juillet dernier, la jeune actrice relatait son laborieux accouchement, en pleine pandémie mondiale. "Si je peux porter un masque pendant que j'accouche, vous pouvez porter un masque chez Walmart", décochait-elle alors aux anti-masques.

Sur leurs réseaux sociaux, Turner et Lively n'hésitent jamais à témoigner de la charge mentale considérable que représente la maternité. Surtout au temps, incertain au possible, du monde d'après.