La nouvelle Blanche-Neige sera métisse : pourquoi le choix de Rachel Zegler est réjouissant

La nouvelle Blanche Neige sera métisse : pourquoi on adore le choix de Rachel Zegler
La nouvelle Blanche Neige sera métisse : pourquoi on adore le choix de Rachel Zegler
Disney l'avait annoncé, la version live-action de "Blanche-Neige et les sept nains" sera prochainement en production. Pour interpréter le rôle-titre, les studios ont choisi l'actrice américaine d'héritage colombien et polonais Rachel Zegler.
A lire aussi

Après Le Roi Lion, Aladdin, Mulan ou La Petite Sirène, c'est au tour du tout premier long métrage signé Disney et sorti en 1937, de subir un relooking en prises de vue réelles : Blanche-Neige et les sept nains. Si le tournage ne débutera pas avant 2022, le nom de son actrice principale vient d'être révélé. C'est Rachel Zegler, 20 ans, qui revêtira ce costume iconique.

Du haut de sa jeune carrière, la jeune femme n'en est pas à son premier film à gros budget. Elle vient en effet de prêter son visage et sa voix au personnage de Maria dans le remake de West Side Stories réalisé par Steven Spielberg (sortie le 8 décembre 2021 au cinéma), et sera également à l'affiche du deuxième volet du blockbuster Shazam! Fury of the Gods, une histoire de super-héro·ïne·s produite par DC Comics.

Mais ce qui est particulièrement réjouissant pour nombreux·se·s spectateurs et spectatrices, au-delà du retour du conte légendaire des Frères Grimm, pomme et miroir compris, c'est l'apparente volonté d'un casting plus diversifié de la part du géant du divertissement - ou plutôt, la façon dont il aurait enfin décidé d'avancer avec son temps. Rachel Zegler est métisse, née d'une mère colombienne et d'un père polonais, et diffère donc des protagonistes quasi toujours blancs promus par des studios qui façonnent bien des imaginaires.

"Je ne me décolorerai pas la peau"

Sur Twitter, elle a d'ailleurs adressé ce sujet, lâchant à qui voulait l'entendre, avant de supprimer son post : "Oui, je suis Blanche-Neige. Non, je ne me décolorerai pas la peau pour le rôle". Plus tard, elle a également publié une photo d'elle à l'intérieur de Disney World avec la Blanche-Neige du parc, et un autre laissant éclater sa joie.

Sur le réseau social, certain·e·s ont objecté la décision, arguant que dans le conte, la jeune femme possède une "peau blanche comme neige", tandis qu'une poignée d'utilisateurs mécontents ont insisté sur le fait que Blanche-Neige est basée sur un conte de fées allemand (argument qui nous laisse particulièrement perplexe). Heureusement, beaucoup d'autres ont salué cette annonce, considérant l'actrice comme "parfaite" pour le rôle.

"Les capacités vocales extraordinaires de Rachel ne sont que le début de ses dons", a par ailleurs déclaré Marc Webb, qui a été choisi pour réaliser cette adaptation, dans un communiqué. "Sa force, son intelligence et son optimisme feront partie intégrante de la redécouverte de la joie dans ce conte de fées classique de Disney". Largement mérité, et le signe qu'une représentation plus inclusive s'installe (on espère durablement) sur nos écrans.