Ce petit sac pourrait être d'une grande utilité pour les femmes opérées d'un cancer du sein

Des sacs spécialement conçus pour les femmes atteintes d'un cancer du sein.
Des sacs spécialement conçus pour les femmes atteintes d'un cancer du sein.
Dans le département des Deux-Sèvres, on offre aux patientes atteintes d'un cancer du sein des sacs stylés et un peu spéciaux. Une initiative salutaire et sororale.
A lire aussi

On les appelle les "Lovely Bag" et "Lovely Pocket". Ces sacs et poches en tissu "adorables" (puisque fabriqués avec amour) ont été pensés dans un but bien spécifique : assurer le confort et le bien-être des femmes qui, atteintes d'un cancer du sein, ont subi ou vont subir une mastectomie (ou autre opération de chirurgie mammaire). Effectivement, ces petits accessoires stylés permettent de masquer les bouteilles et tuyaux en plastique (essentiels mais encombrants) reliant la zone opérée de la patiente suite à son intervention chirurgicale.

Il fallait y penser. Et c'est Delphine, aide-soignante à l'hôpital de Niort (dans le département des Deux-Sèvres) et coordinatrice régionale de l'association Lovely Solidarity (portant cette initiative imaginée par une jeune femme belge atteinte d'un cancer du sein), qui dans les pages de La Nouvelle République, s'attarde sur le sens de ces confections artisanales : "Ce sac cache les petites bouteilles et leur contenu. Tenu par une anse, il peut aussi s'accrocher au pied à perfusions ou au fauteuil roulant, et libère ainsi les mains de la patiente". Des vertus pratiques indéniables, donc.

Mais pas seulement. Car avec ces sacs faits main, l'association Lovely Solidarity souhaite également soutenir les femmes qui ont un cancer du sein en leur donnant du baume au coeur. Derrière leur côté mignon, l'apport pour la santé mentale de ces Lovely Bags n'a rien de négligeable.

"Ne pas se sentir seule dans son malheur"

L'aide-soignante l'explique d'ailleurs du côté du quotidien régional. "Nous sommes portées par une envie commune de dépoussiérer les choses à l'hôpital, qui sont un peu impersonnelles et pas toujours très belles. Dans chaque sac est donc glissée une carte imprimée, sur laquelle la couturière a écrit un petit mot. Il y a quelque chose de joli là-dedans. Cela permet à la personne de ne pas se sentir seule dans son malheur".

De l'humanité qui fait plaisir à voir, surtout lorsqu'elle concerne des sujets (toujours) aussi tabous comme le cancer du sein et la mastectomie. Des expériences qui exigent un certain soutien, puisqu'elles sont sources de charge mentale (considérable) chez les patientes. "Le cancer, il faut l'accepter soi-même, c'est tout un cheminement, se familiariser au vocabulaire spécifique, aux traitements et aux effets qu'il invoque. Il y a tout un temps entre la découverte du cancer et le moment où l'on sait à quelle sauce l'on va être "mangée". On se retrouve submergée par une masse d'informations sans être dans la capacité de les entendre. Malgré tout, il faut essayer de comprendre", nous expliquait à ce titre Birgit, l'instigatrice du podcast Guérilla du sein.

Face à cela, ces "Lovely Bags" aux nombreux motifs colorés, confectionnés par des couturières puis offerts aux centres hospitaliers, font office de geste d'entraide. Il faut dire que psychologiquement, ce cadeau n'a rien d'anodin. "Chaque patiente pourra choisir son sac. Cela paraît anecdotique, mais permettre à une personne de décider de quelque chose, à un moment où elle n'est absolument pas maîtresse de la situation, véhicule quelque chose de très positif. Elles garderont ainsi le côté positif de l'épreuve, s'il devait y en avoir un : le fait qu'en confectionnant un petit sac, quelqu'un a pensé à elles et a imaginé ce qu'elles vivent", poursuit Delphine.

On ne peut donc qu'applaudir.