Le questionnaire cul de Cara St-Germain, youtubeuse

Le questionnaire cul de Cara St-Germain, youtubeuse
Le questionnaire cul de Cara St-Germain, youtubeuse
La youtubeuse et ancienne actrice porno Cara St-Germain nous répond sans détour, et donne un aperçu de sa personnalité honnête qui le vaut bel et bien, le détour.
A lire aussi

Cara St-Germain n'est pas une youtubeuse comme les autres. Celle qui se caractérise comme "hors normes" lorsqu'on lui demande de se décrire, a raison, sans aucun doute. Ancienne camgirl (ou l'art de se déshabiller devant une webcam sur Internet) et protégée du géant du X Marc Dorcel, la jeune femme se lance sur Youtube fin 2017, après une dizaine de films pornos qui l'ont vu endosser le rôle de "bourgeoise french touch".

Sur la plateforme, elle qualifie ses vidéos comme celles d'une "femme qui parle aux hommes". La preuve : sa chaîne suivie par 217 000 abonné·es aborde des sujets variés mais ciblés, type "Comment être performant au lit grâce au sport ?", "Agrandir son sexe sans chirurgie", ou encore un décryptage des fantasmes masculins, en duo avec VodKProd, autre vidéaste aux 3,14 millions d'adeptes. Tout un programme qui a su convaincre un public fidèle, en attestent les 14 millions de vues que cumulent ses publications mensuelles.

La jeune femme est franche et ne brode pas, c'est ce qui fait son attrait particulier. Alors quand on lui pose des questions sur sa sexualité, elle répond sans tourner autour du pot. Elle nous parle de Liam Hemsworth, de la façon dont le sexe rend les gens "redoutables" et avoue ne jurer que par un sextoy miracle. Echange.

En quoi le sexe peut-il être une forme d'empowerment ?

Je pense que c'est une prise de pouvoir sur soi-même, le fait d'accepter ses désirs et de les assouvir permet de s'épanouir et de se comprendre. Il y a aussi une deuxième réponse à ça : la société en rendant le sexe si tabou, lui a conféré un pouvoir, une sorte d'attrait qui rend les gens sachant utiliser leur sex-appeal particulièrement "redoutables" dans la vie.

Le sextoy que vous recommandez ?

J'avoue... Il y a un sextoy qui m'a permis de mieux me connaître et d'atteindre l'orgasme très facilement, seule ou avec mon partenaire : le Womanizer. Même si son prix est assez élevé, je le conseille à celles qui veulent réellement booster leur plaisir !

L'endroit le plus dingue où vous ayez fait/rêveriez de faire l'amour ?

Je suis pas vraiment sensible au lieu à vrai dire... J'ai déjà fait l'amour dans la rue la nuit mais ça ne m'apporte pas d'excitation supplémentaire. Par contre je dirais pas non à un nid d'amour dans le genre d'hôtel de luxe que l'on voit à Bali, surplombant la forêt tropicale.

Le mot ou la phrase qui vous excite le plus ?

Ce qui m'excite le plus, c'est clairement quand mon partenaire m'exprime son plaisir et son excitation : quand il me dit que je lui fais du bien, qu'il va jouir, que je le sens perdre pied...

Un porno féministe que vous conseillez ou un film d'un érotisme fou ?

Je ne regarde pas de porno féministe, ou en tout cas je ne suis pas au courant quand je le fais (rires). Il y a a des séries comme Versailles (Canal+) qui s'émancipent pas mal du diktat de la bien-pensance justement et qui sont assez hot !

Qu'est-ce qui vous fait vous sentir puissante au lit ?

Le regard de l'autre. Sa façon de m'admirer comme un trésor.

Votre fantasme ultime chez les célébrités ?

J'ai un style de mec assez précis et Liam Hemsworth y correspond assez par exemple.

Est-ce que vous vous mettez une étiquette sexuellement ?

Comme beaucoup, je n'aime pas les étiquettes, mais je dirais que si je devais en porter une, ce serait celle de la femme libre et en découverte perpétuelle.

La levrette est-elle une forme de soumission selon vous ?

La soumission, c'est dans la tête clairement. Parce que lorsque l'on voit dans un porno une femme se faisant prendre en levrette par un homme qu'elle tient en laisse, et qu'il a les yeux bandés, muselé, les mains liées (oui, ça existe !), et bien, que penser alors ?

Votre première fois en un mot ?

Grèves.