Couple : les femmes intelligentes sont-elles condamnées à rester seules ?

Les hommes n'aiment pas les femmes intelligentes
Les hommes n'aiment pas les femmes intelligentes
Selon une récente étude, les hommes n'aimeraient pas les femmes intelligentes. Ou plutôt : s'ils ne sont pas contre le concept (trop aimables), ils seraient en revanche réfractaires à l'idée de se mettre en couple avec elles. Mais donc : les femmes intelligentes seraient-elles donc condamnées à errer seules avec leur chat pour l'éternité ? Réponse du Huffington Post.
A lire aussi

Qui n'a pas envie de sortir avec quelqu'un que l'on admire, une personne plus séduisante, qui aurait plus de succès et qui serait plus intelligente que soi? Et pourtant, selon une étude publiée au mois de juillet 2015 reprise par les médias en octobre, les hommes n'aimeraient pas se mettre en couple avec une femme plus intelligente qu'eux. Vraiment? Reprenons depuis le début.

Selon certains stéréotypes, la capacité d'analyse serait une qualité typiquement masculine, tout comme l'esprit de compétition. Ainsi, une femme qui combinerait ces deux qualités pourrait être perçue comme une menace par les hommes hétérosexuels. Selon une étude publiée en 2006, les hommes dans un contexte de speed dating trouveraient l'intelligence attirante dans la mesure où la femme qui leur fait face ne serait pas plus intelligente qu'eux.

Des chercheurs de trois universités américaines à Buffalo, en Californie et au Texas se sont donc eux-aussi penchés sur la question. Après un premier questionnaire, 86% des hommes interrogés ont affirmé être à l'aise avec le fait de sortir avec une femme plus intelligente qu'eux. Les chercheurs leur ont ensuite fait passer six tests pour le vérifier.

Le processus

Les 105 étudiants interrogés dans la première partie de l'expérience devaient noter le degré d'attirance qu'ils pourraient avoir pour une femme qui les aurait battus à un test d'intelligence. Dans un second temps, 151 étudiants devaient se soumettre à un test d'intelligence et devaient répondre à la question suivante: "Voulez-vous rencontrer la femme qui est dans le hall et qui a eu une meilleure note/une plus mauvaise note que vous?" Dans les deux cas, la majorité des hommes interrogés étaient intéressés par des femmes qui pourraient être plus intelligentes qu'eux.

Pour la suite de l'expérience, les chercheurs ont fait se rencontrer les hommes interrogés avec une femme briefée par les chercheurs et qui avait, soit eu une meilleure note soit une moins bonne note qu'eux. Après que les participants ont rencontré cette femme, qu'ils se sont assis à ses côtés et que leurs scores respectifs au test ont été annoncés à voix haute, les hommes devaient prendre leur chaise et s'écarter. Les chercheurs les ont ensuite soumis à un test pour savoir s'ils se sentaient attirés par cette femme. Les chercheurs ont aussi mesuré la distance que les hommes avaient mis entre eux et l'autre participante.

Quand la femme à leur côté avait eu une meilleure note, les hommes s'étaient plus écartés et l'avaient jugée moins attirante et désirable que dans l'autre cas. Dans la dernière partie du test les hommes interrogés devaient noter leur virilité telle qu'ils la percevaient, avant et après l'expérience, pour voir si la confiance qu'ils ont en eux évoluait.

Ainsi, les chercheurs prévenaient les participants qu'une femme était dans la salle d'à-côté où chaque participant faisait face à une femme briefée une fois encore par les scientifiques. Les deux sortes de duos partageaient ainsi pendant quelques minutes des informations simples comme leur nom, leur statut marital, leur âge, leur niveau d'études.

Les hommes n'aiment pas les femmes intelligentes : vrai ou faux ?
Les hommes n'aiment pas les femmes intelligentes : vrai ou faux ?

Ils se prêtaient ensuite à un test d'intelligence côte-à-côte et leur note leur était annoncée à voix haute. La performance ou la contre-performance de la femme était alors mise en avant. Les hommes interrogés devaient ensuite répondre à un test pour savoir s'ils se sentaient proches ou non des stéréotypes associés normalement aux hommes. Les chercheurs voulaient aussi savoir si la femme à leurs côtés leur plaisait. La dernière phase du test reproduisait la même expérience à la différence que les participants et la femme se voyaient pendant quelques minutes avant le test d'intelligence sans se parler.

Les résultats

Les deux dernières parties de l'expérience ont montré que les hommes testés étaient moins enclins à sortir avec une femme "plus intelligente" quand ils lui avaient fait face. Quand la femme était placée dans une pièce à-côté d'eux, les hommes interrogés n'éprouvaient pas plus d'attirance pour la femme en fonction de ses résultats au test. Mieux encore, les hommes qui n'avaient jamais vu la fameuse femme avait "une tendance marginale" à vouloir interagir avec elle si ses résultats au test étaient meilleurs.

Pour conclure, les hommes semblaient donc plutôt enclins à sortir avec une femme plus intelligente tant qu'ils ne l'avaient pas rencontrée. Ensuite, l'idée de se mettre en couple avec cette femme plus intelligente qu'eux qui leur faisait face semblait beaucoup moins tentante.

Lire la suite sur le Huffington Post .