La masturbation réduit les douleurs des règles, c'est maintenant prouvé

La masturbation réduit les douleurs des règles, c'est maintenant prouvé
La masturbation réduit les douleurs des règles, c'est maintenant prouvé
C'est le genre de nouvelles qu'on prend plaisir à lire. D'après une étude clinique menée par la marque Womanizer, la masturbation permettrait d'atténuer les crampes de règles. Une raison de plus de se faire du bien, s'il en fallait.
A lire aussi

Chaque jour, 800 millions de personnes ont leurs règles. Parmi elles, nombreuses témoignent de douleurs aigües, de crampes sévères, de maux difficiles à supporter voire carrément paralysants. D'autres, ressentent quelques symptômes désagréables qui ne les terrassent pas mais dont elles se passeraient bien. Dans tous les cas, il s'agit d'un moment qu'on aimerait pouvoir accélérer à défaut de trouver un moyen d'atténuer les sensations que la période procure mensuellement.

C'était sans compter sur les résultats d'une étude édifiante intitulée "Menstrubation", et menée par la marque de sextoys Womanizer en collaboration avec le Dr Jones, psychologue clinicien et sexologue. Sur 20 000 personnes menstruées qui se sont portées volontaires, 486 ont été retenues pour y participer sur une durée de six mois au cours desquels il leur a notamment été demandé de remplacer leurs méthodes traditionnelles de contrôle de la douleur par la masturbation. Et forcément, d'évaluer leur souffrance physique avant, pendant et après ce changement d'habitude sur une échelle de 1 (pas intense) à 10 (extrêmement intense).

Conclusion : 90 % des participant·e·s recommandent la masturbation pour soulager la douleur et 85 % prévoient de maintenir cette nouvelle routine dans le futur. "Au début de l'étude, l'intensité moyenne des douleurs était de 6,7 points. À la fin de la phase de test, elle n'était plus que de 5,4 points, ce qui correspond à une baisse de 1,3 point. Dès le premier mois de la phase de test, la valeur a baissé de 0,8 point, ce qui montre un effet presque immédiat de la masturbation sur l'intensité de la douleur", détaille le rapport.

Des améliorations "remarquables" par leur rapidité, estime le Dr Jones. Clairement convaincant.

Une histoire d'hormones

Pour la docteure en psychologie et sexologue Alexandra Hubin, cette causalité masturbation-diminution des douleurs de règles s'explique tout simplement par une décharge d'hormones apaisantes. "Nous savons que la masturbation peut avoir des effets positifs sur la santé et le bien-être de manière générale", rappelle-t-elle d'abord. "Pendant la masturbation et au moment de l'orgasme, l'hormone dite du plaisir, la dopamine, est libérée, ce qui provoque une sensation de bien-être."

"Ainsi, les autres procédés chimiques qui causent les douleurs sont naturellement relégués au second plan, ce qui s'apparente à un soulagement de la douleur." Magique - ou plutôt, scientifique. "Dans le même temps", poursuit l'experte, "le métabolisme et la circulation sanguine sont stimulés, ce qui va également venir contrer la douleur. Enfin, lorsque les muscles se contractent et se relâchent pendant l'orgasme, cela a aussi un effet relaxant."

De quoi donner envie de s'envoyer en l'air en solo (minimum) une fois par mois. Et si on préfère l'amour à deux, il existe toujours quelques positions pratiques à expérimenter pour moins morfler. Jouissif.