Elise Lucet révèle sa réplique cinglante lors d'une négociation salariale sexiste

Elise Lucet révèle sa réplique cinglante à une négociation salariale sexiste.
Elise Lucet révèle sa réplique cinglante à une négociation salariale sexiste.
Dans cette photo : Elise Lucet
Interrogée dans le cadre du podcast "Femmes de télé", l'emblématique Elise Lucet ("Cash Investigation") est revenue sur les propos "effarants" et sexistes dont elle fut victime durant sa carrière.
A lire aussi

"J'ai encore un souvenir cuisant d'un rendez-vous dans le bureau d'un DRH. J'étais vraiment mal payée par rapport au boulot que je faisais et il m'a dit : 'Tu as trois défauts : tu es une femme, tu es jeune et tu n'as jamais été virée'". Ce sont ces propos hallucinants que rapporte la journaliste Elise Lucet dans l'un des derniers épisodes de Femmes de télé, le podcast de Télé Loisirs.

La figure emblématique de l'émission Cash Investigation raconte cela avec le ton incisif qu'on lui connaît. Ces propos sexistes auraient été prononcés alors que l'enquêtrice avait 34 ans. A l'époque, Elise Lucet avait notamment derrière elle dix ans de présentation du 19/20 et était "une des figures de l'antenne très importante pour France 3 à l'époque". D'où son étonnement redoublé face à ce "souvenir cuisant" qui en dit long sur un sexisme trop banalisé au sein de la sphère télévisuelle.

"J'ai dit à ce DRH : 'pardon ? est-ce que tu te rends compte de ce que tu es en train de me dire ?'", se souvient encore la journaliste au micro. Une conversation marquante dont elle se rappelle avec clarté.

"C'est effarant !"

"Je me souviens que j'ai fondu en larmes dans son bureau en me demandant comment il pouvait me dire ça ! Comme si n'avoir jamais été virée était un défaut et non pas une qualité". On s'interroge sur la "logique" toute particulière de cette rhétorique masculine qui sent fort le rapport de pouvoir.

Mais qui n'a pas été sans réponses de la part d'Elise Lucet. "En gros, si on ne m'a pas virée c'est parce que je fais bien le job, enfin, j'essaie. Deuxièmement, je lui ai dit 'je suis une femme, donc c'est du sexisme et t'es en train de me dire que c'est normal que les femmes soient moins bien payées que les hommes', et enfin, 'jeune', ça finira par s'arranger mais ça va prendre un peu de temps !'", se remémore à ce titre la journaliste.

"C'est effarant !", conclut-elle. On ne pourrait mieux dire. Au fil d'immersions peaufinées, Cash Investigation tend justement à interroger ce sexisme qui, bien au-delà des médias traditionnels, fait système - dans le milieu professionnel, et ailleurs. On se souvient notamment d'un épisode dédié aux inégalités salariales ("Egalité hommes femmes : balance ton salaire"), sujet des plus précieux aux yeux de la personnalité engagée.