Elle poste une photo de sa coupe menstruelle et se fait lyncher sur Instagram

Louelle Denor a du faire face à un flot d'insultes, après la publication de sa coupe menstruelle en sang sur Instagram.
Louelle Denor a du faire face à un flot d'insultes, après la publication de sa coupe menstruelle en sang sur Instagram.
Si les règles font partie de notre quotidien, il reste néanmoins très difficile pour les femmes d'en parler en public. Afin de briser ce tabou absurde et pointer du doigt la censure imposée par Instagram il y a peu, une jeune femme vient de poster une photo de sa coupe menstruelle pleine de sang. Les commentaires malveillants ne se sont pas fait attendre...
A lire aussi
Elle a lancé les premières coupes menstruelles sans tige
News essentielles
Elle a lancé les premières coupes menstruelles sans tige

De nombreuses femmes commencent à s'agacer de la façon dont les règles sont perçues par la société. Dernièrement, une jeune Américaine a même couru le marathon de Londres sans protection périodique pour briser ce tabou qui n'a pourtant pas lieu d'être. Alors que toutes les femmes perdent du sang chaque mois depuis la nuit de temps, beaucoup de croyances absurdes persistent encore sur les menstruations.

Pour montrer qu'il n'y a pourtant rien de sorcier là-dedans, certaines commencent à s'illustrer sur Instagram en affichant clairement leur état, parce qu'il s'agit de la chose la plus naturelle du monde, tout simplement. C'est sûrement la réflexion que s'est faite Louelle Denor en exposant sa coupe menstruelle sur le réseau social il y a quelques jours.

Instagram et la censure des règles

Décidée à mettre le sujet sur le tapis, elle a posté une photo de ce fameux réceptacle en silicone rempli de sang.

"Je me suis aperçue que les femmes pouvaient être bannies d'Instagram pour avoir affiché leurs règles (mais pas pour de la nudité). C'est tout simplement n'importe quoi. Si ce sang venait d'une blessure au doigt, il n'y aurait absolument aucun problème. Oui, ceci est de sang en provenance directe de mon vagin. Ça arrive tous les mois. Ce que je tiens dans mes mains s'appelle une coupe menstruelle, c'est génial mais aussi un peu compliqué à retirer".

Dans son discours, l'étudiante américaine en philosophie fait clairement référence au cas de l'écrivaine Rupi Kaur, qui s'était fait rattraper par la censure sur Instagram après avoir publié une photo d'elle avec une trace de sang sur le derrière.

Un lynchage en bonne et due forme

Si Instagram a depuis remis en ligne la photo "choc" face au scandale provoqué par cette interdiction, certains internautes, eux, ne se sont pas privés pour insulter copieusement l'artiste.

"Dégoûtant"

"Tu me donnes envie de vomir"

Quand on lit les réactions outrées suscitée par un simple jogging taché, alors imaginez ce qu'a bien pu recevoir Louelle Denor en guise de commentaires après avoir posté sa coupe menstruelle ensanglantée ! Si certains n'ont pas manqué de la féliciter pour son courage, d'autres se sont carrément déchaînés contre la jeune femme, qui a décidé de contre-attaquer. Pour protester contre ces followers malveillants, Louella a donc publié des extraits d'une partie de ce qui a été écrit par les internautes sur son profil.

Pour montrer le déchaînement de haine qu'elle a dû supporter, Louelle Denor a publié les insultes des internautes sur son compte Instagram.
Pour montrer le déchaînement de haine qu'elle a dû supporter, Louelle Denor a publié les insultes des internautes sur son compte Instagram.

"Suicide-toi maintenant s'il te plaît"

"Mets fin à ton inutile vie, espèce de féministe retardée"

"Lave tes doigts immondes plein de sang de ton vagin"

Un extrémiste va même jusqu'à comparer le féminisme et le IIIème Reich : "feminazis".

Patiente et pédagogue, Louella a pris la peine de répondre à ses nombreux détracteurs. Loin d'être touchée par ce flot d'injures, elle semble au contraire prendre un malin plaisir à répliquer. On ne sait pas si elle arrivera à faire changer d'avis les plus radicaux, mais ce qui est certain cette fois, c'est que sa photo restera bel et bien en place sur Instagram.