Le discours puissant d'Elsa, petite fille trans de 8 ans, face aux députés espagnols

Le discours puissant d'Elsa, petite fille trans de 8 ans, face aux députés espagnols
Le discours puissant d'Elsa, petite fille trans de 8 ans, face aux députés espagnols
Les propos d'Elsa, 8 ans, n'ont pas manqué d'émouvoir les députés espagnols lundi 2 décembre dernier. Un discours dans lequel la fillette rappelle aux politicien·ne·s l'importance de "permettre aux personnes trans d'être qui elles sont vraiment."
A lire aussi

Elsa Ramos, 8 ans, a tenu un discours particulièrement émouvant face aux député·es de l'Assemblée d'Estrémadure, dans le sud-ouest de l'Espagne. La fillette est intervenue ce lundi 2 décembre dans le cadre d'un séance consacrée à la lutte contre les LGBTQ phobies et le harcèlement scolaire dans le pays.

Accompagnée par la fondation LGBTQ Triangulo, la petite fille est revenue sur son parcours face aux député·es : "Je m'appelle Elsa, j'ai 8 ans. Ce n'est pas la première fois que l'on parle de moi ici, dans l'Assemblée d'Estrémadure. Il y a 4 ans, ma mère est venue ici raconter mon histoire." En 2014, la mère de la fillette, Anabel Pastor, avait en effet tenu un discours dans cette même assemblée pour défendre les droits de son enfant, qui a débuté sa transition autour de ses 4 ans, rapporte le Huffington Post.

"Je suis une fille trans, je vis à Arroyo San Servan", poursuit Elsa. "Et ces quatre dernières années, j'ai suivi un chemin très important, le chemin du bonheur."

"Comme si quelqu'un pouvait juger que je sois trans ou non"


Si Elsa confie dans son discours que avoir eu la chance "de naître dans mon village, là-bas tout le monde sait que je suis une fille différente, une fille transgenre, je me sens aimée, respectée et tout le monde me connaît" et que, à l'école, ses camarades l'ont acceptée "comme je suis dès le premier jour". Elsa souligne cependant qu'il "est toujours nécessaire de rappeler que moi seule aie le droit de me dire comment je me sens. Quatre ans plus tard, les gens continuent de se tromper. Comme si quelqu'un pouvait juger que je sois trans ou non."

C'est le message que la fillette est venue faire passer ce lundi aux député·es espagnol·es, à qui elle rappelle l'importance de protéger les personnes trans : "vous qui vous consacrez à la politique, malgré les menaces, continuez à voter des lois qui reconnaissent la diversité de chacun et surtout qui permettent aux personnes trans d'être qui elles sont vraiment. Ne laissez pas les gens nous priver de ce bonheur. Merci."

Un message émouvant, largement applaudi et relayé sur les réseaux sociaux depuis l'intervention de la fillette. Plusieurs internautes critiquent néanmoins le jeune âge d'Elsa, affirmant que ce ne sont pas ses mots et dénoncent une instrumentalisation de la fillette.

Des discriminations envers les personnes trans qui persistent

Les discriminations en Espagne envers les personnes trans perdurent encore aujourd'hui, comme en témoigne un récent sondage de la fédération nationale espagnole des lesbiennes, homosexuel·les, trans et bisexuel·les selon lequel une personne trans sur deux annule ou retarde un rendez-vous médical par crainte de la réaction des médecins.

Le pays reste pourtant précurseur en matière de droits LGBTQ et autorisait, dès 2007, les personnes trans à changer de sexe et de prénom sur leur état civil.