Les Prescriptions culturelles de Terra #3

Scarlett Johansson dans Jojo Rabbit
Scarlett Johansson dans Jojo Rabbit
Chaque semaine, la rédac de Terrafemina vous livre ses coups de coeur culturels. Ciné, podcasts, livres... Du beau, du bon, du cool à picorer pour se faire du bien aux oreilles, aux yeux ou au coeur.
A lire aussi

Les recos de Clément, journaliste société & culture

On mate l'ovniesque "Jojo Rabbit"

"Jojo Rabbit", une tragicomédie aussi déroutante que jubilatoire.
"Jojo Rabbit", une tragicomédie aussi déroutante que jubilatoire.

2019 a été l'année Scarlett Johansson : saluée pour sa performance dans Marriage Story (Netflix), elle est tout aussi étonnante dans l'ovniesque Jojo Rabbit, récit pas comme les autres d'un garçon allemand qui, durant la Seconde guerre mondiale, partage son temps entre son ami imaginaire (Adolf Hitler) et ses conversations animées avec une adolescente juive. La comédie de Taika Waititi, lauréate d'un Oscar du meilleur scénario adapté, est un improbable mix entre le Moonrise Kingdom de Wes Anderson... et Hitler, donc. Le portrait aussi absurde que cruel d'une enfance qui s'émancipe de l'horreur. Une horreur qui ne s'oppose pas à l'imaginaire, mais au contraire, l'investit totalement. D'où l'ambiguïté de cette oeuvre sans concessions, qui conjugue La Chute à David Bowie. Fou.

Jojo Rabbit, de Taika Waititi.
En
salles depuis le 29 janvier 2020.

On écoute le podcast "20 minutes avant la fin du monde"

Il faut écouter "20 minutes avant la fin du monde"
Il faut écouter "20 minutes avant la fin du monde"

On a beau écouter des tonnes de podcasts (drôles, émouvants, immersifs, érotiques comme ceux d'Olympe de G), force est de constater que la vibe écolo manque encore cruellement au paysage audio francophone. Une bonne raison pour tendre l'oreille (ou plutôt les deux) vers 20 minutes avant la fin du monde.

Sous ce titre que les mauvaises langues qualifieraient de "catastrophiste" se cache une émission alerte, concise et pleine de bon sens, réalisée par une partie de la team Fréquence Moderne (à qui l'on doit le podcast ciné 2 heures de perdues). Pendant 20 minutes sont abordées des thématiques aussi vastes que "Faut-il arrêter de voyager pour sauver la planète ?", "Faut-il faire des enfants pour assurer sa défense ?", "Si ça pète, on va où ?" sans oublier le très pragmatique "Alors, on est foutu" ? Bref, des sujets riches à souhait décryptés avec beaucoup de dérision et d'érudition, entre bon esprit collégial et discours écoresponsables.

De bonnes ondes en attendant l'apocalypse.

20 minutes avant la fin du monde, un podcast Fréquence Moderne
Animé par Sarah et Antoine.

Les recos de Pauline, journaliste lifestyle & sexo

On regarde le poignant "Les Enfants du 209 rue Saint-Maur"

"Les Enfants du 209 rue Saint-Maur", de Ruth Zylberman
"Les Enfants du 209 rue Saint-Maur", de Ruth Zylberman

Au coeur du Nord-Est parisien, dans le XIe arrondissement, se tient le 209 rue Saint-Maur. Un immeuble tout ce qu'il y a de plus classique, en apparence. Sauf qu'un tiers des 300 habitants qui s'y trouvaient pendant la Seconde guerre mondiale étaient juifs. Comme beaucoup dans le quartier, ils avaient émigré d'Europe de l'Est entre les deux guerres. Ruth Zylberman est tombée sur ce lieu au fil de balades parisiennes. Elle a décidé de retrouver les enfants qui ont logé dans ces appartements, joué sur les pavés de la cour et qui ont survécu à la barbarie nazie, cachés par des voisins. Elle livre une enquête bouleversante et nécessaire, entremêlée de moments touchants, à ne pas louper.

Les Enfants du 209 rue Saint-Maur, de Ruth Zylberman.

Disponible en streaming sur Arte.

On se plonge dans "Rien ne se passe jamais comme prévu"

Rien ne se passe jamais comme prévu, de Lucile Gorge
Rien ne se passe jamais comme prévu, de Lucile Gorge

Quand Gus et Elena décident de fonder une famille, ils sont à un moment dans leur vie où tout leur réussit. Ils ont un métier ou une passion qui les anime et ils s'aiment beaucoup - les qualités de repassage de Gus y sont d'ailleurs sûrement pour beaucoup. Seulement ils ne s'attendent pas au parcours plein d'embûches que la conception de leur premier enfant représente. Entre anecdotes banales, doutes universels et traits d'humour cinglants, ce couple affronte les obstacles de l'infertilité, et offre une dynamique attachante qui soulève un sujet trop peu abordé.

Rien ne se passe jamais comme prévu, de Lucile Gorge, éditions Dargaud.

Les recos de Catherine, rédactrice en chef

On suit la trace de "Dalida et moi"

Le podcast Dalida et moi
Le podcast Dalida et moi

Pourquoi l'autrice Léa Veinstein est-elle devenue soudainement obnubilée par Dalida, cette chanteuse associée aux fins de soirée arrosées et aux robes à paillettes kitsch ? A travers six épisodes de ce podcast ARTE Radio qui se vivent comme une enquête, elle va remonter le fil de son obsession, aller à la rencontre des fans, d'un philosophe, d'un auteur, d'une tombe... Une aventure émouvante qui explore le phénomène de l'adulation et détricote le mythe complexe de Dalida, de l'icône queer à l'incarnation de la "mélancolie arabe".

Podcast Dalida et moi, ARTE Radio

On dévore "Les choses humaines"

Les choses humaines de Karine Tuil
Les choses humaines de Karine Tuil

Avec Les choses humaines, l'autrice Karine Tuil signe un roman qui colle parfaitement à l'ère #MeToo. Inspiré du procès de Stanford, opposant un étudiant à une jeune femme qui l'accusait de l'avoir agressée sexuellement sur le campus, ce livre sonde la fameuse "zone grise" du consentement, explore les non-dits, la culture du viol, la mécanique judiciaire. Et brosse un portrait féroce d'une classe de puissants "intouchables". Récompensée du Prix Interallié et du prix Goncourt des lycéens en 2019, Karine Tuil questionne et fait valser nos certitudes.

Les choses humaines de Karine Tuil, éditions Gallimard