"Je ne suis pas féministe mais", le guide à télécharger pour contrer les sceptiques de l'égalité

La dessinatrice et autrice Marine Spaak illustre ce parfait guide du féminisme.
La dessinatrice et autrice Marine Spaak illustre ce parfait guide du féminisme.
Vous en avez marre de faire face aux mêmes rengaines type "Je ne suis pas féministe, je suis humaniste" ? Pas de soucis, le Centre Hubertine Auclert met à votre disposition un petit guide idéal pour propager les bonnes ondes militantes.
A lire aussi

"Non mais moi je cherche juste l'égalité !". "Les féministes veulent que les femmes dominent les hommes". "L'égalité femmes-hommes n'est pas prioritaire". "Les féministes détestent les hommes !". Quiconque s'intéresse de près ou de loin au féminisme a déjà eu vent de ces remarques à côté de la plaque. Pour faire face comme il se doit - avec pédagogie et classe - à ces arguments bidons, le Centre Hubertine Auclert a mis en ligne un petit manuel aussi pratique que limpide.

Ce livret d'à peine 25 pages s'intitule Je ne suis pas féministe, mais.... L'idée ? Déconstruire les idées reçues sur ce mouvement révolutionnaire, à grands renforts d'explications simples et détaillées, de retours aux bases élémentaires et de dessins colorés résumant non sans humour le discours de chaque texte. Sans oublier l'appui de citations éclairantes à souhait d'autrices et penseuses comme Simone de Beauvoir, Geneviève Fraisse et Benoîte Groult. A mettre entre toutes les mains donc.

Une lecture limpide

Mais pourquoi un manuel explicatif ? Parce que les réticences encore éprouvées à l'encontre du féminisme, d'autant plus à l'heure des dernières révolutions militantes (de #MeToo aux manifestations écoféministes) naissent parfois moins des railleries d'usage ou d'une détestation claire que de la méconnaissance du sujet, tout simplement. Il faut dire que ce sont des choses que l'on apprend guère à l'école, et c'est bien dommage. "Depuis toujours, le féminisme rencontre des résistances, parfois par idéologie, souvent par méconnaissance du sujet", admet en ce sens le centre francilien pour l'égalité femmes-hommes.

Mais vulgariser n'est pas simplifier. En 25 pages pages, ce manuel aborde autant les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes que l'inégale répartition des tâches domestiques, le pluralisme des mouvements et l'irrévérence inhérente aux meilleurs slogans féministes - une irrévérence plus que jamais vive aujourd'hui. Des piqûres de rappel historiques donc, mais aussi sociologiques et chiffrées. Adéquat pour "faire le plein d'arguments afin d'affirmer votre féminisme en paix !", assure avec enthousiasme l'illustratrice Marine Spaak, à qui l'on doit les très chouettes dessins du guide, mais aussi la bande dessinée pop et ludique Sea, Sexisme and Sun.

De toutes les pensées (im)pertinentes décochées au gré de ces chapitres emplis de bienveillance, on retiendra notamment celle de l'écrivaine et activiste américaine Marie Shear : "Le féminisme est l'idée subversive selon laquelle les femmes sont des êtres humains". Un concept qui semble encore bien trop rock'n'roll pour 2020.