10 super cadeaux féministes à (s')offrir pour Noël

Idées de cadeaux féministes
Idées de cadeaux féministes
Cette année, le Père Noël va trimballer tout un tas de cadeaux girl power dans sa hotte, qu'il soit prévenu. Voici dix cadeaux féministes aussi pop que militants à (s')offrir pour les fêtes.
A lire aussi

"Renverser le patriarcat" est le titre de votre lettre (plutôt ambitieuse) au Père Noël. Et, idéaliste que vous êtes, les fêtes vous semblent le moment idéal pour éveiller quelques consciences ? Alors ne cherchez plus, ces dix cadeaux girl power à souhait devraient enflammer votre sapin - ou celui de vos amis - à grands coups de ferveur féministe. Des présents qui se lisent, s'écoutent, se portent, se partagent. Qui amusent, émeuvent, font rire, réfléchir aussi. Et qui en jettent, surtout. La preuve par dix.

Le livre "Ma vie est mieux que la vôtre"

"Ma vie est mieux que la vôtre", l'opus girl power d'Alison Wheeler.
"Ma vie est mieux que la vôtre", l'opus girl power d'Alison Wheeler.

De la Bande Originale de Nagui au Quotidien de Yann Barthès, impossible de passer à côté d'Alison Wheeler, ses happenings délirants, son humour trash. Avec Ma vie est mieux la vôtre, la jeune comédienne détourne non sans jubilation les manuels de développement personnel en proposant sa version (sans filtre) de la psychologie féminine. Epilation, clitoris, morpions, frotteurs du métro, chirurgie esthétique, dictature des formules minceur... Rien n'échappe à sa verve abrasive. Même pas Amel Bent.

C'est impertinent, décomplexé, drôle à souhait. On ne sait pas si la vie d'Alison Wheeler est "mieux" que la vôtre, mais une chose est sûre, elle reste plus drôle que la plus drôle de tes copines.

Harper Collins France, 18 euros. A dégoter ici.

Les jeux de société du centre Hubertine Auclert

Les jeux de société féministes du Centre Hubertine Auclert.
Les jeux de société féministes du Centre Hubertine Auclert.

Non content d'être un espace d'information promouvant l'égalité entre femmes et hommes, le centre Hubertine Auclert propose également des jeux de société aussi ludiques que féministes. Comme "Les femmes sortent de l'ombre", un jeu de cinquante cartes qui porte bien son nom (y sont représentées les femmes les plus inspirantes, qu'elles soient politiciennes, artistes ou scientifiques) ou encore "Tu la connais ?", un jeu des sept famille mettent en lumière les figures féminines qui ont marqué leur siècle. Le genre de connaissances sororales qui recouvrent trop peu nos livres d'histoire.

20 euros. A dégoter ici.

L'album "L'an 40"

"L'an 40", l'album réjouissant de Jeanne Cherhal.
"L'an 40", l'album réjouissant de Jeanne Cherhal.

Piano élégant, tabous mis en mots, finesse d'écriture et légèreté de la voix... L'an 40 est une synthèse radieuse de tout ce qui nous fait aimer Jeanne Cherhal. Avec ce nouvel album, l'artiste nantaise aborde la fameuse "crise de la quarantaine" avec volupté et sensualité, entre évocations solaires et mélancolie harmonieuse. Du temps qui passe à la sexualité féminine, cette ode au corps des femmes enivre et émeut. Plus inspirant tu meurs.

17,99 euros. A dégoter ici.

La bédé "Sea, sexisme & sun"

"Sea, sexism & sun", une bd instructive sur le sexisme ordinaire.
"Sea, sexism & sun", une bd instructive sur le sexisme ordinaire.

Il n'est pas tous les jours facile d'être féministe. Mais le jeu en vaut la chandelle. Marine Spaak le démontre avec cette bande dessinée accessible, colorée et dynamique, explorant avec humour et "fact-checking" les dérives du sexisme ordinaire. Un album parfait pour s'initier à la militance, ou - ce qui est déjà pas mal - ouvrir les yeux face aux inégalités de genre si évidentes qu'on ne les voit plus, de la charge mentale à l'écart salarial.

17,95 euros. A dégoter ici.

Un billet pour le spectacle de Marina Rollman

Le stand-up pop-féministe de Marina Rollman.
Le stand-up pop-féministe de Marina Rollman.

Burkini, réseaux sociaux, industrie cosmétique, sexe, mariage, maternité, summer body... Sur les ondes de France Inter, Marina Rollman épingle avec fantaisie les sujets d'actu les plus débattus dans son irrésistible "drôle d'humeur". A l'instar de Nora Hamzawi, la stand-uppeuse suisse profite de ces petits encarts radiophoniques pour dépeindre les aléas de la trentaine - et à travers elles les complexes, dilemmes et autres injonctions qui nous saoulent. Pour savourer au mieux la prose décalée de cette féministe assumée, rien de mieux que d'aller la découvrir sur scène en janvier, au Théâtre de l'Oeuvre, dans son seul en scène sobrement intitulé (et c'est très pertinent) : "Un spectacle drôle".

Entre 18 et 28 euros (selon la catégorie). A dégoter ici.

Les goodies de Mauvaise compagnie

Les "goodies" irrévérents de Mauvaise Compagnie.
Les "goodies" irrévérents de Mauvaise Compagnie.

Mauvaise compagnie, c'est une boutique solidaire lancée par Anaïs Bourdet, l'instigatrice du compte Paye ta schneck. L'on s'en doute donc, les "goodies" militants y fourmillent. Oui, mais loin du simple bric à broc "girl power", les t shirts, tote bags et badges proposés par Mauvaise Compagnie sont toujours empreints d'un second degré corrosif, indissociable des grandes révolutions féministes (et de ses pancartes). Et oui : afin de trouver ses slogans, l'activiste s'est effectivement inspirée des (nombreuses) insultes que lui ont décoché des trolls misogynes ces sept dernières années. Exemples de perles ? "Dictature clitoridienne", "sorcière vegan", "Smicarde et divorcée"... Pour chaque produit acheté, c'est une assoce féministe (Kâlî, Harcèlement de rue, Le Planning Familial) qui reçoit un don. On like.

Stickers : 6 euros. Affichettes : 10 euros. Tote-bags : 15 euros. Badges : 3 euros. Affiches : 15 euros.
A dégoter ici.

Une place pour les ateliers de Gloria

Gloria, ou les ateliers de coaching pour les working girls.
Gloria, ou les ateliers de coaching pour les working girls.

"Faire évoluer le regard des femmes sur elles mêmes, leur permettre de s'accomplir dans leur vie professionnelle", c'est là l'ambition, et pas des moindres, de la team Gloria. Afin de booster la confiance des entrepreneures (en herbe ou non) et de développer leur éloquence, cette entreprise féminine (et féministe) leur propose de nombreux ateliers, allant de la prise de parole en public à la négociation (tant redoutée) du salaire. Bref, Gloria est une véritable "école de l'empowerment". Les plus motivées peuvent même se lancer dans l'intensif programme accéléré "The Full Boost", qui permet d'acquérir bon nombre d'aptitudes (motivation, construction du projet pro, lâcher prise) en seulement six séances. Qui dit mieux ?

Les ateliers ont lieu tous les soirs de semaine à 19h30 à Paris 11ème, 27 rue du chemin vert.
Ateliers à partir de 29 euros. A dégoter ici.
The Full Boost : 229 euros. A dégoter ici.

Un jeu de cartes "Les Foufounes"

"Les Foufounes", le jeu de cartes qui sublime les vulves.
"Les Foufounes", le jeu de cartes qui sublime les vulves.

"De toutes les chattes, ça parle mal", chantait Angèle. Et si on bousculait un petit peu ce "pussy-shaming" en faisant honneur aux vulves ? C'est ce que propose ce jeu de cartes illustrées au concept aussi simple que salvateur. "Les Foufounes" est effectivement une sorte de "Memory" compilant un bel éventail de formes de vulves différentes, dénotant par leurs poils et couleurs, l'apparence de leurs grandes et petites lèvres. Il y a la "Vanille fraise", la "Cuba libre", la "Madame Irma". Pour progresser, il faut retrouver le plus de paires de sexes féminins. Et oui, car il n'y a pas qu'une "foufoune", loin de là. Un jeu pop qui magnifie la diversité des corps féminins tout en amusant.

22,90 euros. A dégoter ici.

Un jeu "Takattak Trash"

"Takattak Trash", le jeu de société qui tacle les misogynes.
"Takattak Trash", le jeu de société qui tacle les misogynes.

Voilà un nom qui résonne comme "men are trash", et ce n'est pas (vraiment) pour rien. Cet habile jeu de cartes se joue effectivement du sexisme ordinaire avec malice. Imaginé par la coach en communication verbale Geneviève Smal, ce jeu pour adultes et ados nous exerce à répondre aux attaques sexistes, homophobes et racistes. Tandis qu'un joueur pioche une carte avec une "pique" de la vie quotidienne, son voisin se reporte à la consigne couleur correspondant à la "pique" afin de lui répondre au tac au tac. Ou comment déconstruire avec dérision et complicité les remarques vexantes et blessantes.

25 euros. A dégoter ici.

La lingerie body positive de "Lonely lingerie"

Lonely Lingerie met à l'honneur la lingerie body positive.
Lonely Lingerie met à l'honneur la lingerie body positive.

De Savage x Fenty (pensée par Rihanna) à l'atypique (et française) Mr est une traînée, nombreuses sont désormais les marques de lingerie à décloisonner l'univers normé de la mode en proposant des produits beaucoup plus inclusifs. C'est le cas de la néo-zélandaise Lonely Lingerie et de ses dessous à la fois élégants et body positive, magnifiés par des models aux corps - et aux origines, et aux âges ! - pluriels, comme le démontre cette page Instagram. Une lingerie chic et diversifiée, également déclinable pour les femmes enceintes, et qui accueille à bras ouverts les tailles 38.

Soutien-gorge à partir de 80 €, culotte à partir de 45 €. A dégoter ici.