Michelle Williams livre un discours poignant sur l'avortement aux Golden Globes

Michelle Williams, plus poignante que jamais aux Golden Globes.
Michelle Williams, plus poignante que jamais aux Golden Globes.
"Au moment de voter, faites-le dans votre propre intérêt. Car c'est ce que font les hommes depuis des années". La dernière cérémonie des Golden Globes fut riche en émotions avec ce discours pro-choix de l'inspirante Michelle Williams.
A lire aussi

Ce dimanche 5 janvier, Michelle Williams a été couronnée par le Golden Globe de la meilleure actrice dans une mini-série, pour sa performance dans le show Fosse/Verdon, une production FX narrant la relation entre la danseuse Gwen Verdon et le chorégraphe Bob Fosse (Cabaret). C'est une récompense individuelle. Mais le discours qu'elle délivra fut sororal et fédérateur. Lors de cette cérémonie incontournable de la sphère hollywoodienne, la comédienne s'est effectivement permise de parler au nom des femmes, et notamment des citoyennes américaines.

"En tant que femme, que fille, il peut arriver des choses à notre corps qui ne relèvent pas de notre choix. J'ai vraiment essayé de vivre ma vie à travers les choix conscients que je faisais", a-t-elle décoché face à une audience émue. Pour Michelle Williams, il est essentiel d'avoir le choix : celui de conserver ou non son enfant. C'est même capital. Ce choix fondamental à la condition des femmes, cela fait plusieurs années que l'actrice le clame. En 2018 déjà, elle portait sur ses épaules le film indépendant This is Jane, biopic de la fondatrice de "Jane", un service d'avortement clandestin de Chicago.

Aujourd'hui, l'artiste persiste et signe. Et ce au sein d'une nation dont certains Etats revendiquent la plus restrictive des politiques anti-avortement...

"La championne des femmes"

"Femmes de 18 à 118 ans, au moment de voter, faites-le dans votre propre intérêt. Car c'est ce que font les hommes depuis des années", a-t-elle clamé face aux spectatrices des Golden Globes. Une fracassante manière de lancer le compte-à-rebours de la course à la présidentielle - tout en taclant le patriarcat. On ne pouvait rêver discours politique plus salutaire en cette année qui, rappelons-le, pourrait bien marquer la fin de règne de Donald Trump (sa destitution ?) et la chute du producteur Harvey Weinstein. Bref, de grandes victoires pour la cause des femmes.

Pour Michelle Williams, cette lutte est forcément politique. "Les femmes constituent le plus fort électorat de ce pays. Faisons en sorte que celui-ci nous ressemble davantage", a poursuivi l'actrice sous les hourras d'une foule conquise, au sein de laquelle s'alignaient les mines ravies de Glenn Close, Michelle Pfeiffer, Jennifer Aniston et Kirsten Dunst. Une prise de parole si fédératrice qu'elle a suscité l'admiration de nombreuses personnalités. Telle l'actrice Reese Witherspoon, qui sur Twitter applaudit sa consoeur, si "inspirante" : une véritable "championne des femmes" ! Championne, elle l'était déjà l'an dernier, lorsqu'elle rappelait au public des Golden Globes la triste réalité des inégalités salariales dans l'industrie du spectacle.

L'éloquence de Michelle Williams fait évidemment un bien fou. Mais si elle a su bouleverser des milliers d'internautes, le droit à l'interruption volontaire de grossesse fait toujours autant grincer des dents aux Etats-Unis. Rappelons qu'en décembre dernier encore, l'Ohio mettait en place une proposition de loi ahurissante, ordonnant aux médecins de "réimplanter une grossesse extra-utérine" dans l'utérus de leurs patientes sous peine d'être accusé·es de "meurtre par avortement aggravé". Un projet aussi absurde que dangereux qui démontre toute l'étendue du mouvement "pro-vie" au sein de la nation d'Oncle Sam.

Raison de plus pour rappeler l'importance de ce choix si malmené. Et, surtout, ne jamais baisser la garde.