Cyber-harcelée à cause de son physique, cette mannequin riposte sur Instagram

Attaquée sur son physique, la mannequin américaine Leah Stanley a répondu à ses détracteurs en publiant des photos d'elle sur son compte Instagram.
A lire aussi
Une mannequin taille 54 "pornographique" pour Instagram : une styliste dénonce
News essentielles
Une mannequin taille 54 "pornographique" pour Instagram :...

Leah Stanley, 29 ans, est mannequin à New York. Ses photos publiées sur le net ne lui ont pas valu que des compliments de la part des internautes. Vivement critiquée sur son physique, la modèle a en effet été cyber-harcelée.

Elle raconte : "J'ai reçu d'innombrables commentaires et messages concernant ma santé, mon mode de vie et ma vie en général. On m'a dit que je devrais me tuer, que je devrais apprendre à arrêter de manger ou que je suis en mauvaise santé et que je ne fais que promouvoir un mode de vie malsain".

Des propos grossophobes d'une violence inouïe, mais auxquels Leah Stanley a trouvé la parade parfaite. Sur Instagram, elle a lancé la page "voluptuous leah" afin d'encourager d'autres femmes à exposer fièrement leurs courbes.

"Notre poids ne définit pas qui nous sommes"

Avec ce compte Instagram, qui compte désormais plus de 95 000 abonnés, cette mannequin et blogueuse de mode espère inciter les autres femmes à ne pas avoir honte de leur corps, en leur rappelant que "notre poids ne définit pas qui nous sommes".

"J'ai toujours lutté contre mes bras et mes cuisses, que je trouvais trop gros. Mais ces dernières années, j'ai commencé à abandonner les cardigans et à porter des shorts à la plage. Parfois, j'ai juste besoin d'adopter un discours positif envers moi-même et de me rappeler que cela n'a pas d'importance si les autres pensent que mes bras sont gros", explique la blogueuse.

En légende de ses nombreux clichés qui la mettent en scène dans des tenues somptueuses, Leah Stanley livre des messages positifs et se confie sur sa perception de son propre corps, ainsi que sur la manière dont elle se comporte vis-à-vis de son poids.

"Je ne sais même pas quel est mon poids actuel (...) Je n'ai pas besoin d'une balance pour me le dire. Je sais quand faire des changements sans connaître constamment mon poids. Ce que je promeus, c'est l'amour et le respect - il n'y a pas de limite de poids, quelle que soit la taille de la personne."

"Des corps comme le mien doivent être vus et acceptés. J'aime être forte et accepter mon corps, pour pouvoir vivre sans souci et aider les autres à faire de même", conclut-elle.