Les joueuses de beach-handball pourront (enfin) troquer leur bikini contre un short

Des shorts "serrés" et des débardeurs. Voilà ce que la Fédération internationale de handball permet désormais aux joueuses de beach-handball de porter à la place de leur bikini.
A lire aussi

En juillet dernier, des joueuses norvégiennes de beach handball en championnat d'Europe étaient sanctionnées pour avoir porté un short au lieu d'un bikini. Avant d'entrer sur le terrain, elles avaient décidé de troquer le bikini échancré contre un short arrivant mi-cuisse. La Fédération européenne de handball leur avait assigné une amende de 1 500 euros.

Début octobre, la Fédération internationale de handball a justement modifié ce règlement absurde et sexiste. Les joueuses de handball de plage auront désormais la possibilité de porter des shorts et des débardeurs. Bonne nouvelle ? A n'en pas douter. Même si le règlement de la Fédération internationale de handball précise curieusement que ces shorts devront à tout prix être "courts et serrés".

En parallèle, leurs homologues masculins pourront porter des shorts qui arrivent "dix centimètres au-dessus de la rotule", rapporte encore le journal Le Monde. Des shorts qui ne doivent pas "être trop amples".

Lutter contre le body shaming

Les joueuses de l'équipe de beach handball russes contre les Thaïlandaises en championnat du moinde 2018
Les joueuses de l'équipe de beach handball russes contre les Thaïlandaises en championnat du moinde 2018

Les shorts que pourront porter les sportives devraient être "quasiment identiques" à ceux arborés en juillet dernier par les joueuses norvégiennes de beach handball qui avaient été sanctionnées pour leur refus du bikini. Cette histoire d'amende ne pourrait donc être qu'un lointain et triste souvenir.

Hommes et femmes devront également porter des "débardeurs ajustés", précise encore le règlement de la Fédération internationale de handball. "Je ne vois pas pourquoi nous ne pouvons pas jouer en short. Avec tant de body shaming et de choses comme ça de nos jours, on devrait pouvoir porter un peu plus quand on joue. C'est vraiment triste", avait fustigé la joueuse norvégienne Martine Welfler en juillet dernier. Une petite victoire donc.