Que feriez-vous si les hommes avaient un couvre-feu à 21h ?

Couvre-feu
Couvre-feu
L'activiste américaine, Danielle Muscato, a lancé une petite bombe sur Twitter : elle y demande à ses abonnées ce qu'elles feraient si les hommes avaient un couvre-feu à 21h. Les réponses n'ont pas tardé à tomber et son tweet à devenir viral.
A lire aussi

Que la vie serait douce si nous pouvions rentrer chez nous après une soirée sans peur qu'on nous touche les fesses dans le métro, sans la peur qu'un gars nous touche la cuisse à l'arrêt de bus ou sans craindre d'être violée.

Quel bonheur cela serait de ne pas sentir cette menace invisible derrière son dos qui nous pousse à envoyer des faux textos, à serrer les points pour répliquer, à mettre nos écouteurs, à faire la gueule pour ne pas qu'un sourire soit mal interprété.

Quel bonheur cela serait de se promener sans se poser de questions... C'est le sens du tweet de Danielle Muscato qui a demandé à ses abonnées ce qu'elles feraient si les hommes avaient un couvre-feu après 21h : "Mesdames, une question pour vous : 'Que feriez-vous si tous les hommes avaient un couvre-feu à 21 h ?'. Les mecs : lisez les réponses et faites attention."

Le tweet de Danielle Muscato est rapidement devenu viral (plus de 22 000 likes) et les réponses ne se sont pas fait attendre. Dans la longue liste des choses que les femmes feraient si elles étaient libres de toutes menaces dans l'espace public, on compte :

"Je ferais des promenades nocturnes. Je porte toujours du gaz poivré sur moi même quand je sors de chez moi, donc ce serait bien de le laisser derrière moi aussi !"

"Je boirais autant que je le voudrais et danserais (ma chose préférée dans le monde) librement avec mes amis sur la piste de danse dans ce que je veux porter."

Une autre internaute, cycliste de son état, parle de son bonheur à rentrer chez elle, cheveux au vent, sans danger : "Je pourrais rentrer chez moi à vélo sans craindre que quelqu'un ne saute hors des buissons. Je pourrais dîner loin de mon hôtel quand je voyage seule. Je pourrais prendre un bus pour rentrer chez moi au lieu d'un taxi. Je pourrais marcher sans téléphoner à un ami, alors je parlais à quelqu'un 'au cas où'".

En France, le compte Paye ta Shneck, administré par Anaïs Bourdet, a repris la question sur son compte Twitter et sur sa page Facebook.

Les réponses des internautes ont également été très nombreuses.

"Je pourrais enfin accepter des missions ou boulot qui finissent tard le soir. Je m'interdis de travailler tard car je n'ai pas de voiture et qu'après 21 ou 22h, hors de question de rentrer à pied, transport en commun ou trottinette".

On y retrouve cette soif de liberté de faire ce que l'on veut en soirée :

"Je mettrai les chaussures qui me plaisent et pas "des chaussures avec lesquelles je peux courir vite on ne sait jamais"

"Pouvoir vraiment danser comme on veut en soirée sans que ça passe systématiquement pour de la séduction. Je n'aurais pas à demander à mes amies quand on repart de soirées si elles sont bien rentrées et elles n'auraient pas à me demander la même chose."

Les réactions de certains partisans "des hommes et pas les hommes " se sont fait sèchement reprendre par Paye ta Shneck. Elle leur reproche de ne pas comprendre l'existence d'un privilège masculin à se déplacer dans l'espace public librement : "Bon la team ouin-ouin-premier-degré, petite explication que je ne pensais pas avoir à faire : personne ne propose de créer ce couvre-feu, hydratez-vous et respirez profondément. Ce qui est intéressant ici, c'est de se rendre compte de ce que les femmes s'empêchent de faire à cause des violences masculines qu'elles subissent dans leur immense majorité."

Et vous, que feriez-vous si les hommes avaient un couvre-feu à partir de 21 h ? Les sorcières sortiraient la nuit et nous ferions la révolution !