Hillary Clinton perd son corps dans un accident Photoshop

Hillary Clinton sur l'affiche promotionnelle de Bloomberg
Hillary Clinton sur l'affiche promotionnelle de Bloomberg
Dans cette photo : Hillary Clinton
Mais quelle mouche a piqué Bloomberg ? Pour annoncer la diffusion d'une conférence de presse d'Hillary Clinton, la chaîne américaine a utilisé un visuel sur lequel l'ex-First Lady apparaît salement photoshopée.
A lire aussi
Quand les femmes célèbrent leur corps post-partum sur Instagram
News essentielles
Quand les femmes célèbrent leur corps post-partum sur...

Prise dans la tourmente pour avoir utilisé son mail personnel alors qu'elle était ministre des Affaires étrangères, Hillary Clinton s'est expliquée mardi dans une grande conférence de presse. Après une semaine de silence sur la question, l'ex-Première dame des Etats-Unis a difficilement convaincu son auditoire et pourrait bien s'être tirée une balle dans le pied pour 2016, et ce avant même l'annonce de sa candidature.

Mais quelques heures avant la conférence de presse, c'est une autre affaire bien plus cocasse qui a secoué le monde politico-médiatique américain. Annonçant ce rendez-vous avec Hillary Clinton, la chaîne d'information Bloomberg faisait la promotion de l'évènement à l'aide d'un visuel pour le moins curieux.

Visuel de Bloomberg pour la conférence de presse d'Hillary Clinton.
Visuel de Bloomberg pour la conférence de presse d'Hillary Clinton.
Dans cette photo : Hillary Clinton

Sur l'image, la chaîne annonce la converture en direct, par ses journalistes, du discours de l'ex-First Lady, assortie d'une photo de l'intéressée. Problème : Hillary Clinton y apparaît... sur le corps d'une autre. La tête de la future candidate à l'élection présidentielle semble en effet avoir été grossièrement photoshoppée pour être "collée" sur un autre cliché, dont les couleurs s'accordaient sûrement mieux au logo de Bloomberg Politics .

La manipulation a au passage valu à Hillary Clinton une petite retouche coiffure qui ne lui rend guère justice. Un léger "fail" de la part de Bloomberg qui, face aux moqueries qui n'ont pas manqué d'éclater sur la toile, a dû présenter des excuses pour ce petit faux pas.