A Mouans-Sartoux, on affiche la géniale Hoshi pour tacler le sexisme

La chanteuse Hoshi en 2020
La chanteuse Hoshi en 2020
"Ça va Fabien, pas trop effrayé ?". À Mouans-Sartoux, commune des Alpes-Maritimes, une affiche triomphante de la chanteuse Hoshi a été placardée en plein centre-ville pour dénoncer le sexisme ordinaire. On adore.
A lire aussi

En avril dernier, le chroniqueur Fabien Lecoeuvre se permettait de commenter le physique de la chanteuse Hoshi sur les ondes de la webradio Arts-Mada : "Vous mettez un poster de Hoshi dans votre chambre, vous ? Elle est effrayante. J'ai rien contre cette fille qui est géniale (...) mais qu'elle donne ses chansons à des filles sublimes".

Une "analyse" qui a suscité une vive indignation sur les réseaux sociaux. Et pas seulement : "dans la vraie vie" aussi. Passée l'envie de bien des auditeurs et auditrices d'afficher des posters de Hoshi dans leur chambre, c'est dans la rue que cette colère a pris forme. Ainsi la commune de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, a déployé en pleine avenue centrale une affiche de la jeune interprète. Avec un savoureux message mis en évidence : "Ça va Fabien, pas trop effrayé ?".

Une manière des plus limpides de tacler le sexisme ordinaire des boomers.

Une initiative jubilatoire

Cette fracassante initiative émane de la mairie de la ville, dans le cadre d'une campagne de lutte contre le sexisme. Cette affiche fait face à la médiathèque et au cinéma de Mouans-Sartoux, tant et si bien qu'il est ardu de ne pas la croiser du regard - et tant mieux. Pour accompagner ce pied de nez, le slogan "Stop aux discriminations !" mais aussi un QR code, lequel permet d'explorer un article de presse détaillé qui résume "l'affaire" médiatique, comme l'explique France 3.

"Je ne pensais pas qu'on entendrait encore ça de nos jours. C'est d'une ringardise bête !", s'est exprimée Marie-Louise Gourdon, maire adjointe en charge de la culture, à propos des mots du chroniqueur Fabien Lecoeuvre. Avant de poursuivre : "Nous voulions réagir. Mettre cette affiche en pleine ville, c'était aussi pour ne pas faire oublier ces discriminations". La maire adjointe est également la commissaire du Festival du Livre, événement au sein duquel est invitée la jeune artiste.

"Bravo Mouans-Sartoux pour cette excellente initiative pour lutter contre le sexisme, la misogynie et les discriminations. Hoshi est clairement un modèle dont on devrait toutes et tous s'inspirer. Ne rien laisser passer pour honorer les acquis du passé !", a applaudi en retour la collaboratrice parlementaire à l'‎Assemblée nationale Julie Phan-Pérain, photographie de l'affiche à l'appui. Un geste si pertinent qu'il a même été imité dans la ville de Paris - mobilisation saluée par la principale concernée. Espérons qu'il fera encore d'autres émules.