Ingrid Chau­vin "sauvée" de la mort par son mari Thierry Peythieu

Ingrid Chauvin peut compter sur le soutien de son époux.
Ingrid Chauvin peut compter sur le soutien de son époux.
Dans cette photo : Ingrid Chauvin
Dans une interview à coeur ouvert au magazine "Gala", Ingrid Chauvin avoue avoir songé à mettre fin à ses jours après la mort de sa petite Jade il y a un an. C'est la présence de son mari qui l'a dissuadée de commettre cet acte terrible.
A lire aussi
Le Texas étudie une loi qui rendrait l'avortement passible de la peine de mort
News essentielles
Le Texas étudie une loi qui rendrait l'avortement...

Ingrid Chauvin et son époux Thierry Peythieu se confient dans les pages de Gala un an après la mort tragique de leur petite fille Jade, alors âgée de cinq mois. A l'occasion de la publication d'A coeur ouvert, le livre écrit par l'actrice au sujet de cet évènement dramatique, le couple encore meurtri évoque ce deuil avec pudeur au cours d'une interview émouvante.

Pour Ingrid Chauvin, on ne se remet jamais tout à fait d'un tel drame. "J'avance un jour après l'autre, main dans la main avec mon mari. Sa force me porte. Je sais que nous ne serons plus jamais les mêmes. Mais nous gardons l'es­poir de jours meilleurs", explique celle qui a prévu d'adopter un enfant.

"Il m'a retenue du bon côté de la rambarde"

La présence de Thierry Peythieu, son époux, est en outre ce qui l'a empêchée de commettre l'irréparable. En effet Ingrid Chauvin avoue avoir brièvement songé à rejoindre sa fille dans l'au-delà, par désespoir. Mais le soutien de son mari lui a permis de se raccrocher à la vie.

"J'y ai pensé, c'est vrai. J'étais accro­chée à la rambarde de ce balcon. Je regar­dais en l'air, par terre. J'étais de dos, mais j'ai senti le regard de mon mari me trans­per­cer. Il m'a rete­nue du bon côté de la rambarde. J'ai soudain réalisé que je ne pouvais pas infli­ger 'ça de plus' à mes proches. Un couple uni dans l'adversité.