La sortie sexiste de Jean Castex à "On est en direct" ne passe pas inaperçue

Le Premier ministre Jean Castex face à Laurent Ruquier et Léa Salamé le 4 septembre 2021
Le Premier ministre Jean Castex face à Laurent Ruquier et Léa Salamé le 4 septembre 2021
La petite phrase sexiste de Jean Castex traitant Léa Salamé de "stagiaire" sur le plateau de "On est en direct" a fait bondir les internautes.
A lire aussi

Jean Castex a probablement voulu être drôle. Parce que les blague sexistes, que voulez-vous, c'est hilarant. Invité sur le plateau de On est en direct ce samedi 4 septembre sur France 2, l'émission présentée par Laurent Ruquier et Léa Salamé, le Premier ministre a voulu entrer dans le jeu des "petites phrases". Et a dérapé.

Le chef du gouvernement était en train d'échanger sur le maintien des gestes barrières et le port du masque pour les personnes vaccinées. Relancé par Léa Salamé ("La question de Laurent était très importante"), Jean Castex se tourne alors vers Laurent Ruquier : "C'est une bonne stagiaire, vous me la prêterez comme stagiaire tout à l'heure". Un moment de malaise que la journaliste a laissé passer d'un sourire gêné.

De leur côté, les internautes sont restés interloqués par cette sortie sexiste du Premier ministre. Ainsi, le compte Instagram Préparez-vous pour la bagarre a tressailli : "Un homme s'adresse à l'autre en parlant de la femme à la troisième personne en sa présence, comme si elle n'était pas une égale, ou l'enfant de la famille. 'C'est une bonne stagiaire ! Vous me la prêterez comme stagiaire tout à l'heure' comme on se prête des subordonnées ou des objets, alors qu'elle est une journaliste renommée."

"'Une très bonne stagiaire...'. J'ai senti que Léa salamé était sur le point de dire 'fuck you' à Castex", relève un autre anonyme.

Notons que cette "blagounette" bien rance de Jean Castex était inspirée par Laurent Ruquier himself, qui avait introduit tout en finesse sa nouvelle binôme pour cette nouvelle saison de l'émission : "Ce soir, vous l'avez vu et reconnue, j'ai une stagiaire, Léa Salamé." Le sexisme sur petit écran comme ressort humoristique fait donc toujours recette chez les animateurs (et les hommes politiques). On avance quand ?