Justin Trudeau : quand le Premier ministre canadien "sexy" subit le même traitement que les femmes

Justin Trudeau, le nouveau Premier ministre canadien
Justin Trudeau, le nouveau Premier ministre canadien
La victoire du Parti travailliste au Canada le 19 octobre a propulsé Justin Trudeau, le nouveau Premier ministre canadien sur le devant de la scène. Sa jeunesse et son physique ont été portés aux nues par les internautes mais également pas la presse du monde entier. Au point de donner naissance à l'expression PILF, ou "Politician I'd Like to Fuck". Une première.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina Mückstein
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de Katharina...

"Est-ce que Justin Trudeau est le politicien le plus sexy de la planète?" : voici le sondage lancé par le tabloïd The Mirror dans la foulée de l'arrivée au pouvoir du nouveau Premier ministre canadien. "Le Canada a élu la véritable idole Justin Trudeau, proposant la dynastie politique la plus sexy depuis les Kennedy. [...] Trudeau fils a une chevelure brune séduisante, des yeux envoûtants [...]", écrit le journal britannique au sujet de celui qui est à la fois le deuxième Premier ministre canadien le plus jeune de l'Histoire et le premier fils de Premier ministre à prendre la suite de son père.

Le fait est, au lendemain de la victoire du Parti travailliste, de nombreux articles vantant l'attrait physique de l'homme politique, ont circulé sur la Toile, emboîtant le pas des tweetos qui quelques heures auparavant se pâmaient devant des photos de Justin Trudeau, allant jusqu'à déterrer des images le montrant torse nu. C'est d'ailleurs sur la plateforme de microblogging qu'est apparue pour la première fois l'expression "PILF", ou "Politician I'd Like to Fuck" au sujet du Premier ministre.

Justin Trudeau subit ainsi le même traitement que de nombreuses femmes politiques, stigmatisées pour leur apparence physique plutôt que pour leur programme politique. Au lieu de mettre en avant la vision progressiste de cet homme politique de 43 ans, les médias du monde entier ont en effet préféré broder sur sa beauté, employant à outrance l'adjectif "sexy" pour évoquer le nouveau Premier ministre. A tel point que le site Buzzfeed a tourné en dérision cette pâmoison générale en compilant les unes d'articles et les tweets faisant l'éloge de Justin Trudeau.

De leur côté, les Québécois se sont amusés de cet engouement mondial pour le nouveau Premier ministre. Le Journal du Québec a même tourné en dérision cette "trudeaumania" en demandant, cette fois, ironiquement, dans un article si Justin Trudeau était le plus beau dirigeant du monde et en mettant sa photo à côté de celles du Pape François, de Kim Jong-un et de Vladimir Poutine...

Les dossiers