La Loi de Jante : 10 règles à piquer aux Danois pour être plus heureuse

La Loi de Jante : 10 règles à piquer aux Danois pour être plus heureuse
La Loi de Jante : 10 règles à piquer aux Danois pour être plus heureuse
Mais comment se fait-il que les Danois, les Norvégiens et les Suédois trustent-ils toujours les premières places du classement des pays où l'on vit le plus heureux ? La loi de Jante, un code de conduite profondément ancré dans les pays nordiques, pourrait bien l'expliquer...
A lire aussi
Des jeux de rôles pour faire cours : la bonne idée à piquer à cette école danoise
News essentielles
Des jeux de rôles pour faire cours : la bonne idée à...

Il a beau avoir été détrôné cette année par la Norvège dans le classement des pays où le vit le plus heureux, le Danemark reste malgré tout une enclave de félicité pour son peuple. D'aucuns ont attribué ce sentiment de bien-être au hygge, cette notion typiquement danoise qui invite à l'intimité et à la connexion aux autres.

Si évidemment, se pelotonner sous un plaid devant un feu de cheminée pour lire L'Amie prodigieuse d'Elena Ferrante est un petit bonheur simple à savourer, il serait réducteur d'imputer uniquement le "bonheur à la danoise" au hygge.

Comme l'explique Malene Rydahl dans son best-seller Heureux comme un Danois (Éd. Grasset), le bonheur est cultivé au Danemark comme une véritable philosophie de vie. Promotion de la confiance en soi, de l'éducation, de la solidarité, de l'autonomie, de l'égalité, de la modestie, de l'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale ou encore de l'égalité femmes-hommes : autant de valeurs que partage le peuple danois qui, contrairement à d'autres, ne tend pas au bonheur individuel mais au bien-être collectif, tout en nourrissant des attentes réalistes.

"Tout en gardant l'ambition de donner un sens à notre vie, la 'vie à la danoise' révèle que des attentes réalistes nous aident à vivre mieux, explique Malene Rydahl. Et rassurez-vous, être réaliste ne veut pas dire être dénué d'ambitions. [...] Se fixer des objectifs réalisables est un bon début pour être heureux. Ce qui ne veut pas dire renoncer à ses rêves, mais être réaliste par rapport au temps nécessaire ou au prix à payer pour y parvenir."

Les Danois ne sont pas les seuls à voir dans ce précepte du less is more une véritable philosophie de vie. Norvégiens, Finlandais et Suédois y ont aussi adhéré par le biais d'un code de conduite qui dicte la façon de vivre dans ces pays nordiques. Intitulé "la loi de Jante", ce code du bonheur a été théorisé par l'auteur dano-norvégien Aksel Sandemose. Dans son livre Un fugitif recoupe ses traces publié en 1933, il y décrit les règles implicites qui régissaient sa petite ville natale, dans le Jutland. Les voici :

Tu ne dois pas croire que tu es quelqu'un de spécial !

Tu ne dois pas croire que tu vaux autant que nous !

Tu ne dois pas croire que tu es plus malin/sage que nous !

Tu ne dois pas t'imaginer que tu es meilleur que nous !

Tu ne dois pas croire que tu sais mieux que nous !

Tu ne dois pas croire que tu es plus que nous !

Tu ne dois pas croire que tu es capable de quoi que ce soit !

Tu ne dois pas rire de nous !

Tu ne dois pas croire que quelqu'un s'intéresse/s'inquiète à ton sujet !

Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose !

Ces affirmations sous-tendent encore en grande partie la société des pays scandinaves. Sur le Psych Central Blog, la thérapeute canadienne Lindsay Dupuy affirme que c'est la conduite implicite de ces dix règles de vie qui participe au bonheur danois, car elles apprennent à se satisfaire de ce que la vie nous offre. En les suivant, "vous aurez comme but de vivre une vie très moyenne, explique-t-elle. Avec une telle mentalité, vous êtes susceptible d'être assez content quand la vie vous offre des choses très moyennes. Mais si la vie vous réserve quelque chose qui va au-delà de la moyenne, vous vous sentirez probablement agréablement surpris et, dans la plupart des cas, sacrément heureux."

Les dossiers