La voix, cet énorme tue-l'amour dont personne ne parle

La voix, critère physique indépassable ?
La voix, critère physique indépassable ?
Si peu d'articles sont consacrés à l'importance du timbre de la voix dans le domaine de la séduction amoureuse, de nombreuses études scientifiques se sont penchées sur le pourquoi du comment des préférences des hommes et des femmes en la matière.
A lire aussi

Imaginez. Vous avez fait une conquête sur Tinder ou une autre application de rencontres et vous avez rendez-vous avec ce bel inconnu dont le physique avantageux et les traits d'humour vous ont immédiatement séduite. Et soudain au moment où vous le retrouvez, vous entendez sa voix pour la première fois. Catastrophe : au lieu du timbre grave que vous aviez imaginé, il parle comme un canard...

La voix, critère non-négociable ?

Il y a un paradoxe au sujet de la voix : alors que nous n'y pensons guère et que peu d'entre nous considèrent le timbre comme un facteur déterminant lors d'une rencontre, une voix d'homme haut perchée ou une voix de femme nasillarde peut rapidement devenir un critère hautement dissuasif. Et si on y réfléchit quelques instants, nous sommes programmés pour être attirés par des hommes à la voix basse et par des femmes au timbre suave.

Pourquoi sommes-nous si bassement superficiels quand il s'agit de la voix alors que nous nous montrons plus ouverts et tolérants au sujet d'autres traits physiques ? Et comment se fait-il que nous perpétuons sans même nous ne rendre compte un stéréotype selon lequel une voix de baryton est symbole de virilité ?

Symbole de virilité ou de féminité ?

Les recherches sur le sujet ont démontré que les hommes comme les femmes préfèrent les voix graves aux voix aigües. De nombreuses études ont établi que, pour ce qui concerne les femmes, cette attirance était due au fait que le timbre grave est associé à un fort taux de testostérone. En 2013, une étude scientifique est même allée un cran plus loin en suggérant que pour les femmes, une voix caverneuse est généralement synonyme de corps musclé. En gros, on en revient toujours à la recherche du partenaire sexuel idéal en vue de la reproduction.

Or on ne soupçonne pas le rôle que joue la voix lors de la rencontre amoureuse. Comme le rappelle le docteur Christophe Haag, auteur de Vox Confidential, interviewé par Marie-Claire : "La voix va toucher la part intime de l'oreille interne, une zone érogène. Elle peut, suivant ses caractéristiques, agir très concrètement en faisant monter, telle une douce caresse, le plaisir, le désir chez l'autre. En effet, les spécialistes considèrent que notre voix est, façon de parler, un organe sexuel, certes secondaire (car nous n'enfantons pas par le seul acte de parler), mais bien essentiel dans le processus de séduction".

Mais il ne s'agit pas que de reproduction et dévolution. Nos préférences sont également modelées par la société. Ainsi, de même qu'un homme à la grosse voix sera considéré comme plus viril qu'un homme au timbre aigu, une femme à la voix rauque sera souvent perçue comme "masculine", et une femme à la voix trop aigüe sera au contraire jugée "girly", donc bébête. Pensez à Fran, l'héroïne de la série Une nounou d'enfer, ou encore à Vanessa Paradis dont la voix de babydoll lui a valu beaucoup de quolibets à des débuts. Des perceptions profondément ancrées en nous qui renvoient perpétuellement aux mêmes clichés très tranchés sur ce que doit être un homme et ce que doit être une femme.