Lactalis : que risque mon bébé s'il a bu du lait contaminé ?

Un numéro vert disponible 24h sur 24 mis en place après le scandale Lactalis
Un numéro vert disponible 24h sur 24 mis en place après le scandale Lactalis
Deux mois jour pour jour après le début du scandale sanitaire du lait contaminé à la salmonelle chez Lactalis, le PDG du leader mondial du lait Emmanuel Besnier explique dans une lettre ouverte que l'entreprise a connu un scénario similaire en 2005. Voici la marche à suivre si votre enfant a consommé l'un des produits du groupe laitier.
A lire aussi
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte les nouveaux moyens de faire un bébé
News essentielles
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte...

Nouveau rebondissement dans l'affaire du lait contaminé de Lactalis. Ce jeudi 1er février, le PDG Emmanuel Besnier s'est exprimé dans une lettre ouverte afin de lever le voile sur ce scandale sanitaire qui prend de plus en plus l'ampleur depuis la déclaration de 37 cas de bébés atteints de salmonellose en décembre dernier, survenus à la suite d'ingestion de produits de la marque. Dans sa lettre, le patron de Lactalis explique que la propagation de la bactérie salmonelle dans son usine de Craon (Mayenne) a été provoquée "par accident" à la suite de travaux effectués dans les bâtiments de l'usine début 2017.

Mais ce n'est pas la première fois que le leader mondial voit ses produits rappelés. "Nous sommes également aujourd'hui en mesure de confirmer que la souche Salmonella Agona à l'origine de la contamination de 2017 est bien la même qu'en 2005", a précisé Emmanuel Besnier. À l'époque, le groupe appartenait à l'entreprise familiale Celia. Le rappel des produits contaminés à la salmonelle avait touché plus d'une centaine de nourrissons, indique Le Monde.

Comme le rappelle un article de 60 Millions de Consommateurs, les contaminations de produits par salmonelle ne sont pas rares sur le marché alimentaire français : chorizo de la marque Auchan en novembre dernier, reblochon de Savoie de chez Capt et fils en octobre... la liste est longue. Mais le scandale Lactalis est inédit dans la mesure où il met directement en danger la santé des nourrissons.

Salmonellose : comment identifier les symptômes ?

Les symptômes d'une salmonellose apparaissent généralement dans un laps de temps compris entre 12 et 72h après ingestion d'un aliment contaminé par la bactérie. Ils se manifestent le plus souvent par de violentes diarrhées, des vomissements, des douleurs abdominales, une fièvre élevée, et parfois des maux de tête. Bénignes dans la plupart des cas, les salmonelloses durent entre 3 et 7 jours. Elles présentent cependant un risque non négligeable pour la santé des enfants âgés de moins de 6 mois (ainsi que pour les femmes enceintes et les personnes âgées), le risque essentiel étant la déshydratation.

"La bactérie va provoquer une diarrhée sanglante, avec de la fièvre. Donc il y a deux types de risques : la dissémination de la bactérie et le risque de déshydratation lié à cette diarrhée", a expliqué le Dr Gérard Kiezer à Europe 1. En cas de complication, la salmonellose peut entraîner une infection du sang (septicémie) ou des méningites.

Que faire si mon bébé a consommé du lait Lactalis ?

Si votre enfant présente des symptômes similaires à ceux d'une gastro, consultez votre médecin sans tarder. Si vous possédez encore des produits Lactalis, remplacez-les par des produits de substitution (voici la liste des autorités sanitaires). Pour les parents qui souhaitent s'informer sur les risques, le groupe Lactalis a ouvert un numéro vert (0 800 120 120) disponible 24 heures sur 24. Les autorités de santé ont également mis à disposition des consommateurs un numéro d'information (0 800 636 636), accessible 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h.