Le spot sexiste de France 3 déprogrammé suite aux critiques

Image du spot sexiste de France 3
Image du spot sexiste de France 3
Le spot de France 3 visant à se féliciter d'avoir une majorité de femmes présentatrices a été déprogrammé après avoir été jugé... sexiste.
A lire aussi
"Merci maman de ne pas être papa" : la pub sexiste qui fait bondir l'Allemagne
News essentielles
"Merci maman de ne pas être papa" : la pub sexiste qui...

Ça partait pourtant d'une bonne intention : celle de mettre les femmes à l'honneur. Et pourtant, le spot partagé la semaine dernière par France 3 est clairement tombé dans les pires clichés. Le projet de base ? Se féliciter d'avoir une majorité de femmes à l'antenne et mettre en valeur les présentatrices de la chaîne, plus nombreuses que leurs collègues masculins. C'est vrai qu'avec les statistiques actuelles sur la représentation des femmes dans les médias, il y a de quoi être fier. Mais alors, que s'est-il passé ?

Pour faire passer le message, les créateurs du spot ont voulu jouer la carte de l'humour. Une initiative louable, si le ressort comique utilisé n'était pas aussi daté et n'allait pas autant à l'encontre du message que la vidéo était censée véhiculer.

Dans le clip, on voit une maison désertée : un four qui crame tout seul, une chambre d'enfant en désordre, un fer à repasser oublié sur une chemise qui s'enflamme, des rouleaux de papier toilettes oubliés sur le sol (sous une lunette relevée), un chien qui regarde un sac à main l'air perdu et un placard rempli de chaussures, avec une paire manquante. Le slogan "Le changement est déjà là. Sur France 3", s'affiche alors à l'écran, avec en fond, le célèbre "Où sont les femmes" de Patrick Juvet. Parce que les femmes ne sont plus à la maison, elles sont sur France 3.

Alors certes, le message est louable : les femmes ont délaissé les clichés d'antan pour s'offrir une carrière, ce qui, en 2015, n'a rien de bien révolutionnaire. Un tel spot aurait plutôt eu sa place dans les années 60, à la limite.

Ce qu'il sous-entend, c'est que les femmes ont abandonné leurs tâches ménagères, soit leur rôle de base, pour aller travailler (chez France 3, donc). Sans elles, tout est laissé à l'abandon, le ménage n'est pas fait, les repas brûlent, les chemises ne sont pas repassées. Parce qu'une femme ne peut pas faire les deux à la fois, d'une part, et que personne d'autre ne peut faire tout ça à sa place. Pas même son ou sa conjoint-e.

Le spot n'a d'ailleurs pas plu à Pascale Boistard, Secrétaire d'Etat chargée des Droits des Femmes:

Résultat des courses, il a été immédiatement déprogrammé. D'ailleurs, il n'était pas non plus du goût de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions qui, selon Ozap , car "la campagne n'était pas proche de sa sensibilité". Résultat des courses, il a été immédiatement déprogrammé à sa demande.

Une décision qui a ensuite été saluée par Pascale Boistard.