La chaîne Hallmark censure un spot dans lequel deux femmes s'embrassent

La chaîne Hallmark censure un spot dans lequel deux femmes s'embrassent
La chaîne Hallmark censure un spot dans lequel deux femmes s'embrassent
La chaîne de télévision américaine Hallmark Channel a suscité une vive polémique après avoir censuré plusieurs spots de publicité montrant un couple lesbien. Une décision vivement critiquée par bon nombre de téléspectateurs, qui appellent sur Twitter au boycott.
A lire aussi

Le hahstag #BoycottHallmark prend de l'ampleur sur Twitter ces derniers jours. Cela fait suite à la décision de la chaîne de télévision américaine Hallmark Channel de censurer quatre spots de la société Zola, site internet de planification de mariage. Le point commun de chacun de ces spots ? Un couple de femmes qui s'embrasse. Deux autres spots de la même société ont été autorisés, malgré une ressemblance frappante avec les spots censurés... À un détail près : le couple mis en en scène est cette fois-ci hétérosexuel.


"La seule différence entre les publicités qui ont été signalées et celles qui ont été approuvées est la présence d'un couple lesbien qui s'embrasse. Tous les baisers, couples et mariages sont des célébrations semblables de l'amour. Nous ne ferons plus de publicité sur Hallmark", a confié à l'Associated Press Mike Chi, directeur de marketing de Zola.

Publicité de la société Zola censurée par Hallmark Channel.

"Nous ne voulons pas générer de controverse"


Diffusés pour la première fois sur Hallmark le 2 décembre dernier, les quatre spots ont fait l'objet de critiques de la part du groupe conservateur One Million Moms, qui s'est directement plaint auprès de Bill Abott, le PDG de Crown Media Family Network, société en charge de Hallmark Channel, relaye le site canadien La Presse.


La chaîne - qui aurait pu maintenir ses positions d'ouverture - a préféré céder et a tout bonnement interdit à l'écran les spots présentant des scènes "offensantes" selon One Million Moms. A comprendre donc deux femmes qui s'embrassent. "Le débat autour de ces publicités détournait l'attention de l'objectif de notre chaîne, qui est de fournir du divertissement", a confié à l'Associated Press Molly Biwer, vice-présidente de Hallmark. Elle ajoute : "Nous ne voulons pas générer de controverse, nous nous sommes efforcés de rester en dehors de cela. Nous avons simplement estimé qu'il était dans l'intérêt supérieur de la marque de retirer ces annonces et de ne plus continuer à générer de la controverse."


Une controverse à laquelle la chaîne n'a finalement pas échappé, sa décision de censurer ces publicités étant aujourd'hui vivement critiquée par les téléspectateurs, qui appellent au boycott sur Twitter avec le hashtag #BoycottHallmark. Plusieurs personnalités à l'instar de l'animatrice-star Ellen DeGeneres et William Shatner sont elles aussi montées au créneau et demandent des comptes à la chaîne.

"On n'est pas bientôt en 2020 ?@hallmarkchannel, @billabbottHC à quoi avez vous pensé ? Expliquez-nous s'il vous plait. Nous sommes tout ouïe", a notamment tweeté Ellen DeGeneres.

L'association LGBTQ+ GLAAD a-t-elle aussi critiqué les positions de Hallmark et dénonce une politique discriminatoire et hypocrite, tout particulièrement pour une chaîne se disant ouverte aux "films LBGT pendant le temps des Fêtes."


Après des années de publicités lisses et stéréotypées, de plus en plus de marques font aujourd'hui le choix de l'inclusion pour leurs campagnes marketing. Comme la jolie pub Clio mettant en scène une histoire d'amour lesbienne dont on vous parlait récemment. Une façon efficace de faire bouger les lignes petit à petit.