Que lisait l'iconique Ruth Bader Ginsburg ? Voici sa pile à lire féministe

Que lisait l'iconique Ruth Bader Ginsburg ? Voici sa pile à lire féministe (et à vendre)
Que lisait l'iconique Ruth Bader Ginsburg ? Voici sa pile à lire féministe (et à vendre)
J.D. Salinger, D.H Lawrence, Gloria Steinem... On trouve de tout dans la bibliothèque de l'ancienne juge de la Cour suprême des Etats-Unis, Ruth Bader Ginsburg, décédée en 2020. Ses livres sont désormais aux enchères.
À lire aussi

Ancienne juge de la Cour suprême, l'avocate et juriste Ruth Bader Ginsburg était une figure féministe emblématique. Notamment reconnue pour ses combats pour le respect des droits des femmes et des minorités, cette grande dame progressiste est décédée le 18 septembre 2020 des suites d'un cancer du pancréas.

Du 19 au 27 janvier, la maison de vente aux enchères Bonhams organise une vente en ligne justement dédiée aux biens de la défunte "RBG". Et plus précisément, au contenu de sa bibliothèque personnelle. Une bibliothèque plurielle et riche, "destinée à être consultée et feuilletée, qui offrait à la fois du divertissement et des connaissances", comme le relate le magazine en ligne The Art Newspapper.

Mais qu'y trouve-t-on donc ?

"La bibliothèque d'une personne donne une idée de qui elle est"

Quelques rapports et manuels de droit bien sûr, comme une copie "fortement annotée" de la Harvard Law Review de 1957-1958. Mais aussi, une lignée de livres sur l'histoire et le judaïsme. De la littérature, également. Par exemple ? L'attrape-coeurs, le chef d'oeuvre de J.D. Salinger. L'amant de Lady Chatterley de D.H Lawrence. Des fictions du romancier russe Vladimir Nabokov. Des autrices, enfin, et des grandes : les essayistes et militantes féministes Gloria Steinem, Susan Sontag et Kate Millet rayonnent dans cette bibliothèque.

"La bibliothèque d'une personne peut nous donner une idée de qui elle est et comment elle l'est devenue. En l'occurrence, la bibliothèque de la juge Ginsburg témoigne de son évolution d'étudiante (et lectrice vorace) à avocate et professeur de droit, puis à juge de la Cour suprême des États-Unis. Ces livres mettent en valeur la riche vie intérieure et intellectuelle de l'une des femmes les plus influentes de l'histoire américaine récente", se réjouit Catherine Williamson, responsable du département des livres de Bonhams, à The Art Newspapper.