Buzz
Même en plein deuil national, Meghan Markle est toujours la cible idéale
Publié le 16 septembre 2022 à 16:36
Par Julie Legendart
Depuis le décès de la reine Elizabeth II le jeudi 8 septembre, le Royaume-Uni est en deuil. Mais visiblement, pas assez pour épargner Meghan Markle de critiques acerbes.
Même en plein deuil national, Meghan Markle est toujours la cible idéale
La suite après la publicité

On aurait pu penser que les Britanniques laisseraient Meghan Markle tranquille pendant la période de deuil national, alors que la reine Elizabeth II s'est éteinte il y a seulement une semaine. Mais c'est en réalité tout le contraire. La duchesse de Sussex, victime depuis l'officialisation de sa relation avec le prince Harry de rumeurs et de harcèlement de la part du public comme des tabloïds, est une fois de plus la cible d'un flot de critiques hallucinantes.

"En fin de compte, elle cause encore plus de douleur à une famille en deuil", s'est plaint un·e internaute sur Twitter. "Toute personne ayant une once de décence rentrerait chez elle. On n'a pas besoin d'elle et on ne la veut pas."

"Nous n'avons pas besoin d'une actrice américaine égocentrique qui prétend être bouleversée par le décès de notre reine", s'est encore exclamée une jeune femme sur le réseau social, avant de sombrer dans une comparaison ultra-misogyne. "Meghan était une divorcée mondaine qui se plaignait que la famille royale ne s'occupait pas d'elle. Kate [Middleton] était une adolescente et prenait tout en main, sans jamais se tromper. Meghan pourrait apprendre une chose ou deux sur l'humilité de Kate."

Il ne manquait plus que Harry et Meghan osent se tenir la main en sortant de Westminster Hall, le 14 septembre, pour que les détracteur·rices crient au scandale.

Dans une chronique pour le LA Times intitulée La reine est morte, le pays est en deuil, pourtant la pauvre Meghan Markle n'a pas de répit, la journaliste Robin Abcarian observe : "On ne sait pas exactement à qui appartiennent ces comptes ni pourquoi Meghan est victime d'un tel trolling, mais je parierais sur un racisme ordinaire." Sexisme, racisme, et aussi, des théories du complot lunaires.

Le "micro sous la robe", nouvelle lubie des haters

Devant le château de Windsor samedi 10 septembre, le duc et la duchesse de Sussex ont marché aux côtés des Cambridge, alias le prince William et Kate Middleton, puis salué la foule qui s'était massée devant la propriété. Non content·es de la détester en privé, plusieurs citoyen·nes britanniques ont refusé de serrer la main de l'Américaine, affichant une hostilité éhontée. Une vidéo montrant deux femmes en train de l'ignorer est même devenue virale.

Mais ce n'est pas tout, devant leur écran, des téléspectateur·rices sont allé·es jusqu'à prêter d'improbables intentions à la mère d'Archie et Lilibet. En cause : un pli sur sa robe qui a été largement interprété comme le port d'un micro qui aurait été destiné à enregistrer la cérémonie et les échanges entre les membres de la famille royale pour... servir la docusérie Netflix qui suivra (une info vérifiée cette fois) le couple expatrié aux Etats-Unis dans son quotidien.

Aussi ahurissante soit la théorie, elle a été massivement partagée, jusqu'à ce qu'une source soit obligée de démentir auprès de Page Six. "C'est insensé et cela lui porte préjudice. Bien sûr qu'elle ne portait pas de micro", a-t-elle affirmé. Malheureusement, la machine de haine semble (de nouveau) lancée, et pas près de s'arrêter.

Mots clés
Buzz Royaume-Uni famille royale News essentielles racisme sexisme
Sur le même thème
"Je verrai toujours vos visages" : pourquoi les lycéens adorent le film ? ils racontent ! play_circle
Culture
"Je verrai toujours vos visages" : pourquoi les lycéens adorent le film ? ils racontent !
22 mars 2024
"Je verrai toujours vos visages" remporte le César des lycéens : bravo ! play_circle
Culture
"Je verrai toujours vos visages" remporte le César des lycéens : bravo !
26 février 2024
Les articles similaires
"Beurette" : un terme abject employé, au calme, pour désigner Rachida Dati play_circle
Société
"Beurette" : un terme abject employé, au calme, pour désigner Rachida Dati
8 février 2024
Charline Vanhoenacker : "l'extrême-droite au pouvoir, ça ne devrait rien changer, sauf si vous êtes homo, chômeur, noir, pauvre, féministe..." play_circle
Société
Charline Vanhoenacker : "l'extrême-droite au pouvoir, ça ne devrait rien changer, sauf si vous êtes homo, chômeur, noir, pauvre, féministe..."
25 juin 2024
Dernières actualités
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
Santé
"J'ai fait une fausse couche" : Eve Angeli brise un tabou et se confie sur "le choc" de sa vie
10 juillet 2024
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ? play_circle
Société
Et si Sandrine Rousseau était la future présidente de l'Assemblée Nationale ?
9 juillet 2024
Dernières news