Mommy : 5 raisons de revoir l'hymne aux femmes de Xavier Dolan

L'affiche de "Mommy" de Xavier Dolan
L'affiche de "Mommy" de Xavier Dolan
Dans cette photo : Xavier Dolan
A moins d'avoir passé l'année dernière dans un bunker, vous ne pouvez pas ne pas avoir entendu parler de "Mommy", le film événement de Xavier Dolan, sorti en salles en octobre 2014 après avoir obtenu un prix du Jury au Festival de Cannes. A l'occasion de sa sortie en DVD ce mercredi 18 mars, Terrafemina revient sur cet hymne aux femmes, et en particulier aux mères.
A lire aussi
3 raisons de voir le joli film d'animation "Yéti & Compagnie"
News essentielles
3 raisons de voir le joli film d'animation "Yéti &...

1/ De vrais rôles de femmes

Le surdoué Xavier Dolan, qui revendique le fait de créer des personnages féminins loin des stéréotypes, offre à Anne Dorval et Suzanne Clément de vrais rôles de femmes dans Mommy. Chacun d'elles incarne une facette de la féminité, à la fois combative et fragile. On est tour à tour charmé et ému par ces deux héroïnes que tout oppose et qui vont essayer, ensemble, de protéger le jeune Steve, atteint du trouble du déficit de l'attention, de la société et surtout de lui-même.

2/ Une déclaration d'amour à toutes les mères

Après J'ai tué ma mère, qui dépeignait les relations ultra-conflictuelles entre un ado et sa maman, Xavier Dolan remet sur le métier les relations mère-fils, mais en changeant de point de vue. Le film se concentre en effet sur le combat acharné de Diane pour que son fils Steve puisse avoir une adolescence et une vie normales. Une leçon de courage et surtout d'amour.

3/ Des acteurs impressionnants

Déjà très marquante dans Laurence Anyways, Suzanne Clément impose sa fragilité et sa douceur dans Mommy. Quant à Anne Dorval, on est touché par la force et l'humour qu'elle insuffle à Diane, un rôle a des kilomètres de son personnage dans J'ai tué ma mère. Mais n'oublions pas Steve, joué par Antoine-Olivier Pilon, découvert dans le clip d'Indochine, aussi vulnérable que violent, qui nous tire des larmes quand il se lance dans un karaoké.

4/ Une bande-son inoubliable

Comme à son habitude, Xavier Dolan ne recule devant aucune audace en termes de bande-son. Il réhabilite Céline Dion et Andrea Bocelli lors de scènes poignantes tout en remettant au goût du jour les tubes passés d'Oasis et de Dido sans se soucier du regard des autres. En revisitant ainsi les années 90, il frappe au coeur de toute une génération qui a grandi à cette époque.

5/ Une mise en scène qui se joue des codes

Petit prodige de cinéma, Xavier Dolan n'a pas peur de tenter de nouvelles choses visuelles. Son choix du cadre carré, loin d'être prétentieux, permet au spectateur de rester au plus près des personnages et contribue à l'intensité du film. En utilisant des moyens simples et ludiques, le réalisateur sert son sujet sans faire de chichis et crée une véritable bombe émotionnelle dont la déflagration dure longtemps après le générique de fin.

>> "Mommy" donne un coup de fouet au Festival de Cannes <<

>> Kit Harington et Jessica Chastain dans le prochain film de Dolan <<

Dans l'actu