"Vous êtes très agressive sexuellement" : Mylène Farmer face au sexisme des journalistes

Le fabuleux compte "Mylène is coming" révèle le pire des pépites sexistes.
Le fabuleux compte "Mylène is coming" révèle le pire des pépites sexistes.
Parfois, on se demande pourquoi certaines personnalités accordent si peu d'interviews. Puis l'on écoute les questions des journalistes, et on comprend. C'est notamment le cas pour Mylène Farmer, inégalable "queen" qui a du affronter bien des pépites sexistes...
A lire aussi

"Tout est chaos / A côté / Tous mes idéaux, des mots / Abîmés". Voici des paroles qui résument à la perfection les pépites sexistes recueillies par le fabuleux compte Twitter Mylène is coming : des bouts d'interviews révélant la bêtise macho de certains journalistes à l'encontre de la "queen" Mylène Farmer. Ou, pour le dire autrement, un florilège de "questions et commentaires idiots", qui ne méritent rien d'autre qu'un long silence.

"Sur scène, vous êtes beaucoup plus dévêtue", "Voire même agressive sexuellement", "On a peu l'occasion de vous voir vous marrer Mylène", "Est-ce que c'est vraiment utile, un clip comme ça, de quinze minutes, à part pour se faire plaisir ?", "Je suis surpris, on te voit pas nue dans ce clip"... Voici pour le "florilège". Des réflexions au ras des pâquerettes qui suscitent tantôt la perplexité exaspérée tantôt les rires (nerveux) de la star.

Tutoiements pleins d'audace, réflexions constantes sur le physique et la sexualité dite "débridée" de la chanteuse, commentaires paternalistes au possible... Force est de constater que de Jean-Luc Delarue à Nagui, les plus grands intervieweurs redoublent de tact face à l'interprète de "Pourvu qu'elles soient douces", jugeant tour à tour son image, son corps, sa coupe de cheveux, son univers, ses ambitions... Un joli medley de ritournelles bien sexistes.

Les pépites sexistes

Et quand il n'y en a plus, il y en a encore. "Tu t'es fait un shampoing aux carottes ?", "Votre musique est assez allusive, vous voyez ce que je veux dire ?", "Tu fonctionnes presque comme une éponge en fait", "Mylène Farmer est de plus en plus masculine", "Vous avez une tête de pantin désarticulé"... Les journalistes, qu'ils aient pour noms Patrick Poivre d'Arvor ou Thierry Ardisson (grand féministe dans l'âme s'il en est) n'ont pas leur pareil pour décocher les "compliments", métaphores et "analyses" les plus saugrenus. N'est pas parolier qui veut...

Des regards masculins auxquels la principale concernée rétorque par de petites piques incisives - et avec le sourire, s'il vous plaît. Ainsi lorsqu'on la compare à Madonna ("On y pense inévitablement", bafouille l'animateur), Mylène Farmer épingle son interlocuteur : "Pourquoi 'inévitablement' ? Est-ce un défaut journalistique ?". On salue la bravoure de l'artiste, qui n'hésite pas non plus à éveiller quelques esprits trop étroits, notamment en rappelant - et oui - qu'une femme aux cheveux courts "n'en est pas moins féminine".

"Très révélateur et consternant [comme vidéo]. Ça ne m'étonne pas qu'elle ne veuille pas donner d'interviews", déplore en retour un internaute. "Un beau panel de journalistes mâles, dans toutes leur splendeurs, un brin misogynes. Ils pigent pas alors ils essaient de rabaisser une femme intelligente et spirituelle", poursuit une autre. Une voix anonyme conclut, smiley à l'appui : "On comprend pourquoi elle apprécie tant, maintenant, sa liberté de ne plus avoir à répondre". Une liberté qui résulte de sacrées expériences télévisuelles.