Bientôt un nouveau boulot ? Offrez-vous d'abord une "jobbymoon"

"Jobbymoon" : le break nécessaire avant de démarrer un nouveau boulot
"Jobbymoon" : le break nécessaire avant de démarrer un nouveau boulot
Lorsque l'on quitte son emploi, on n'est pas toujours disponible pour enchaîner illico avec un nouveau job. D'où l'intérêt de prendre un petit break afin de recharger ses batteries et de faire le point sur ses propres attentes professionnelles.
A lire aussi
Comment gérer les micro-agressions au boulot ?
News essentielles
Comment gérer les micro-agressions au boulot ?

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la honeymoon (ou lune de miel) ou de la babymoon, des termes utilisés pour décrire un voyage romantique après un mariage ou avant la naissance d'un bébé. Mais connaissez-vous le jobbymoon ?

Présenté comme une véritable tendance émergente, la jobbymoon n'a pourtant rien de nouveau, comme le précise The Guardian. Ce mot se réfère tout simplement au fait de prendre des vacances après avoir quitté un emploi et avant d'en commencer un nouveau. Certains simplifieront le terme en affirmant qu'il s'agit tout simplement de partir en vacances. Sauf que pas tout à fait.

Jobbymoon : un moment de détente absolue

Parce que non, il ne s'agit pas forcément de partir se la couler douce dans les Caraïbes en plein mois de mars pour revenir toute bronzée et faire baver vos futur.e.s collègues. En réalité, une jobbymoon s'avère nécessaire pour recharger vos batteries et vider votre esprit afin de prendre vos nouvelles fonctions en étant parfaitement reposée et disponible pour acquérir de nouvelles connaissances.

Quand les dates du préavis de départ et de l'arrivée dans la nouvelle entreprise le permettent, il faut faire ce break. "Lorsque vous commencez votre nouvel emploi, il est préférable de ne pas être épuisé, avec les bagages du dernier poste", considère Michelle Gielan, experte en psychologie positive.

Attention cependant à ne pas sauter dans un avion pour les mauvaises raisons. Comme l'explique la coach en carrière américaine Joy Lin au site The Muse : "Voyager c'est formidable, mais vous devez savoir ce que vous allez en retirer. Le but n'est pas de voir le voyage comme une échappatoire entre un emploi que vous n'aimez pas et le prochain emploi que vous n'aimerez pas".

Déconnexion totale

De surcroît, partir en vacances entre la fin d'un job et le début d'un nouveau permet de partir l'esprit totalement libre puisque aucun dossier en cours ne viendra occuper l'esprit. Seule l'appréhension de débarquer dans une entreprise inconnue peut obscurcir le tableau. Mais voyager vous permettra justement de vous changer les idées et de vous ouvrir à de nouvelles perspectives (en explorant un pays ou une région dans lesquels vous n'avez jamais mis les pieds par exemple).

Et si les finances ne vous permettent pas de vous exiler à l'étranger, réservez-vous du temps pour faire les choses que vous aimez : faites la grasse mat, allez au cinéma, peignez, dévorez ces bouquins qui traînent sur votre table de nuit depuis des mois...

Vous l'aurez compris : embrasser la jobbymoon se révélera bénéfique pour votre carrière... mais aussi pour votre bien-être émotionnel.