Pourquoi on devrait définitivement faire la grasse matinée ce week-end

La grasse matinée serait bénéfique pour notre santé
La grasse matinée serait bénéfique pour notre santé
Selon une récente étude suédoise, faire la grasse matinée augmenterait considérablement notre espérance de vie. Chouette, enfin un bon prétexte pour paresser au lit le week-end !
A lire aussi
Pourquoi vous devriez faire des "selfies de gym"
News essentielles
Pourquoi vous devriez faire des "selfies de gym"

Quoi de plus agréable (quand c'est possible) que de faire la grasse matinée le samedi ou le dimanche matin après une longue semaine de travail, contraint de se lever à l'aube ? Si vous culpabilisez à l'idée de laisser gérer votre moitié les enfants et le foyer, vous pouvez toujours lui proposer de couper la poire en deux : "je dors le samedi matin, et le dimanche c'est ton tour".

Votre argument phare pour convaincre : faire la grasse mat est bon pour la santé et pourrait même allonger notre espérance de vie. Ce n'est pas nous qui le disons, mais une récente étude parue dans The Journal of Sleep Research.

Menée par des chercheurs du Stress Research Institute en Suède, l'enquête réunit les données santé de près de 40 000 participants sur une période de 13 ans, recueillies grâce à un sondage effectué dans le cadre d'une collecte de fonds pour la Société suédoise du cancer.

Rembourser sa dette de sommeil avec la grasse matinée

Entre 1997 et 2010, 3 234 participants sont décédés, la plupart à cause d'une maladie cardiaque ou d'un cancer. Au cours de leurs recherches, les auteurs de l'étude ont constaté que les adultes de moins de soixante-cinq ans qui dormaient moins de cinq heures par nuit présentaient un taux de mortalité 65% plus élevé que ceux qui dorment plus de six heures de façon régulière.

Ces derniers en concluent donc que même si vous dormez peu la semaine, faire la grasse matinée permettra de compenser ces heures de sommeil perdues. "L'hypothèse est que le sommeil de fin de semaine est un sommeil de rattrapage", observe Torbjörn Åkersted, auteur principal de l'étude.

"Plus vous êtes éveillé longtemps, plus vous avez besoin de dormir"

L'étude présente cependant quelques limites, puisque les participants ont été interrogés spécifiquement sur les habitudes de sommeil une seule fois. Mais selon l'expert en chronobiologie humaine Stuart Peirson (qui n'a pas pris part aux recherches), cette enquête a le mérite d'offrir un point de vue plus nuancé que des recherches précédentes, qui avaient suggéré que très peu ou beaucoup de sommeil était mauvais pour la santé et la longévité.

"Cela correspond à ce que nous savons du sommeil - que le sommeil est régulé par l'horloge biologique, mais aussi par ce qu'on appelle un processus homéostatique, ce qui signifie que plus vous êtes éveillé longtemps, plus vous avez besoin de dormir", a-t-il expliqué au Guardian.

En voilà une bonne nouvelle, vous qui vous sentiez improductif à l'idée de traîner au lit jusqu'à point d'heure... Et si c'est vraiment impossible pour vous de la faire, vous pouvez toujours essayer de vous coucher une heure plus tôt en semaine, histoire d'atteindre au moins 6h de sommeil par nuit.