Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Rachel Lang

La réalisatrice française Rachel Lang
La réalisatrice française Rachel Lang
Le Festival de cinéma européen des Arcs 2016, qui se tiendra du 10 au 17 décembre, met à l'honneur la nouvelle génération de femmes réalisatrices européennes. Bluffantes et inspirantes, ces jeunes cinéastes en ont sous le pied et nous les avons adorées. Aujourd'hui, lumière sur la cinéaste française Rachel Lang, qui a signé un premier film remarqué cette année, "Baden Baden".
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Joyce A. Nashawati
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la...

Coup d'essai, coup de maître. La Strasbourgeoise Rachel Lang a signé cette année un premier long-métrage salué par la critique, Baden Baden. Dans ce beau portrait de femme, à la fois moderne, drôle, sensuel et touchant, elle suit le parcours initiatique de la jeune Ana, qui va tenter de reprendre sa vie en main le temps d'un drôle d'été en Alsace. Rachel Lang présentera ce film au Festival de cinéma européen des Arcs dans le cadre du cycle Nouvelles femmes de cinéma. Nous avons interrogé cette jeune cinéaste très prometteuse sur sa place de femme dans le milieu encore très masculin de la réalisation et sur ses inspirations.

A votre avis, qu'est-ce qui se met en travers de la route des femmes réalisatrices ?

Les même obstacles que ceux que doivent affronter les auteurs en général, même si c'est vrai qu'ici en Europe et en France particulièrement, il fait bon faire du cinéma d'une manière générale mais aussi en tant que femme. Aux Etats-Unis, seulement 4% des réalisateurs sont des réalisatrices, 25% en France.

99% des femmes travaillant dans l'industrie du film et de la télé ont déjà dû faire face au sexisme. Est-ce votre cas ?

Non. Peut-être que les personnes avec lesquelles je travaille sont exceptionnelles ?

Jodie Foster a déclaré que les réalisatrices avaient une approche différente pour raconter les histoires. Etes-vous d'accord avec cela ?

Comme tout individu, quel que soit son sexe, a une vision du monde, une approche, un point de vue car il vient de tel endroit ou de tel autre, a vécu telle ou telle expérience... oui. Je crois que les hommes et les femmes sont- ou devraient avoir pour ambition d'être- des individus singuliers avant d'être des représentants d'un genre. Les cases m'agacent. Le sexe n'est pas un "critère".

Marguerite Duras en octobre 1984
Marguerite Duras en octobre 1984

Quelle est votre icône féministe ?

J'ai pas vraiment d'icône en général, alors féministe... Simone Weil est quelqu'un d'important, les 343 (343 Françaises qui ont signé en 1971 le manifeste "Je me suis fait avorter"- Ndlr), Marguerite Duras... Toutes ces femmes en général qui se sont battues pour nous permettre d'avoir accès aux mêmes droits que l'on soit né femme ou homme.

Quel est votre film "féministe" favori ?

Je n'aime pas l'idée qu'un film soit d'abord militant, à thèse, à discours. Est-ce que la question c'est : un film qui fait un portrait de femme complexe et non celui d'une pin-up écervelée au service des désirs de la gente masculine ? Pour moi, le cinéma est un large espace de vie parallèle, de réflexion poétique, de prises de risque et d'apprentissage, avec toujours cette distance du spectateur à l'écran, qui permet l'analyse et le travail d'enjeux intimes, politiques et existentiels. Il y a des personnages, qu'ils soient homme ou femme, qui permettent d'accéder à cela.

Avec quelles actrices rêveriez-vous de tourner ?

Plein ! Je n'aurais pas assez de temps pour toutes les faire tourner. Kristen Stewart, Adèle Haenel, Jeanne Balibar, Robin Wright Penn...

La chancelière allemande Angela Merkel le 7 décembre 2016
La chancelière allemande Angela Merkel le 7 décembre 2016

Les trois femmes qui vous ont le plus inspirée dans votre vie ?

Fantômette et Claude du Club des 5, mes deux grands-mères, ma mère et ma soeur... Ça fait déjà six, mais la liste pourrait être plus longue encore.

La femme qui vous a le plus inspirée cette année ?

Melania Trump évidemment ! Plus sérieusement Angela Merkel, non parce que justement c'est une femme mais parce qu'elle est la seule dirigeante européenne à avoir fait le choix de l'accueil face à ces millions de personnes qui fuient la guerre et la répression à travers le monde.


Cycle "Nouvelles femmes de cinéma" au Festival de cinéma européen des Arcs, du 10 au 17 décembre 2016

La bande-annonce de Baden Baden de Rachel Lang