On n'est pas couché : Jean-Louis Debré jugé sexiste par les internautes face à Léa Salamé (vidéo)

Jean-Louis Debré - invité de l'émission ONPC samedi 23 avril 2016
Jean-Louis Debré - invité de l'émission ONPC samedi 23 avril 2016
Ce samedi 23 avril, l'ancien président du Conseil Constitutionnel était l'invité de l'émission présentée par Laurent Ruquier sur France 2.
A lire aussi

Jean-Louis Debré venait faire la promotion de son dernier livre, "Ce que je ne pouvais pas dire" (aux éditions Robert Laffont) dans lequel il raconte de nombreuses anecdotes de la vie politique soumises au droit de réserve sous son mandat de président du Conseil Constitutionnel. Mais à peine arrivé, celui qui occupait autrefois le fauteuil de président de l'Assemblée nationale a trouvé sa cible de la soirée : la chroniqueuse Léa Salamé. Lorsqu'il confie qu'il ne pouvait pas venir depuis des années dans ONPC, il précise à la journaliste : "je voulais vous rencontrer plus souvent". Laurent Ruquier évoque alors un article du Canard Enchaîné paru cette semaine dans lequel on peut apprendre que Jean-Louis Debré a annulé une interview sur France Inter parce que ce n'était pas Léa Salamé. "Mais j'allais sur France Inter uniquement pour vous voir", s'amuse-t-il devant une assistance gênée. "Je ne connaissais pas chez vous ce côté Giscard et Chirac d'aller voir les jolies journalistes", enchaîne Laurent Ruquier.

Jean-Louis Debré - émission du samedi 23 avril

Plus tard, Léa Salamé lui demande s'il se tâte souvent, il répond sourire aux lèvres "je me tâte rarement". Malaise générale avant qu'il ne termine par un commentaire sur Rama Yade, qui vient d'annoncer sa candidature aux élections présidentielles : "elle passe par où elle peut", plaisante-t-il. Des réflexions qui sont mal passées auprès des internautes.