ONPC : l'humoriste Jérémy Ferrari interpelle violemment Manuel Valls (vidéo)

Manuel Valls et Jérémy Ferrari dans On n'est pas couché
Manuel Valls et Jérémy Ferrari dans On n'est pas couché
A l'approche de la diffusion de ce numéro spécial de l'émission "On n'est pas couché", les rumeurs faisaient état d'un clash entre le Premier ministre et le jeune humoriste. Mais en réalité, Jérémy Ferrari a décidé de pousser un coup de gueule contre Manuel Valls.
A lire aussi

Ce samedi 16 janvier, Manuel Valls était l'invité politique exceptionnel de Laurent Ruquier. C'est la première fois qu'un premier ministre en exercice se rend dans le talk-show de France 2. Après enregistrement de l'émission, les téléspectateurs s'attendaient à un violent clash entre celui-ci et l'un des invités, l'humoriste Jérémy Ferrari. Le jeune comédien découvert par Laurent Ruquier a simplement souligné quelques contradictions du discours du Premier ministre. Il évoque notamment la présence du président gabonais, Ali Bongo, à la marche républicaine le 11 janvier 2015 à Paris, en hommage aux victimes des attentats.

"Comment vous expliquez qu'Ali Bongo se retrouve en tête d'une marche pour la liberté d'expression ?" déclare-t-il. "Vous retenez Ali Bongo, moi je retiens le président de l'Autorité palestinienne, le Premier ministre israélien, et surtout un autre président élu lui, Ibrahim Boubakar Keita, le président du Mali", réplique Manuel Valls. "Vous êtes en guerre, le gouvernement est en guerre, pas nous. Moi je ne suis pas en guerre contre les musulmans", a alors ajouté l'humoriste de 30 ans.

De son côté, l'écrivain Jean d'Ormesson interpellait le Premier ministre sur un autre sujet : la déchéance de nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme. "Je crois que cette histoire n'a véritablement aucun intérêt", précisait-il reprochant au Premier ministre de s'être "droitisé".