ONPC : Olivier Besancenot face à Yann Moix : "c'est une garde à vue ?" (replay 24 octobre)

Ce samedi 24 octobre dans l'émission On n'est pas couché sur France 2, Laurent Ruquier et ses chroniqueurs recevaient notamment l'ancien candidat à l'élection présidentielle.
A lire aussi

Outre l'acteur Patrick Timsit, le slameur Grand Corps Malade, le journaliste Patrice Duhamel, et la youtubeuse Natoo, On n'est pas couché recevait hier soir le facteur de Neuilly, Olivier Besancenot. L'ancien candidat à l'élection présidentielle (en 2002 et 2007) présentait son dernier essai, "Le véritable coût du travail" (aux éditions Autrement).

L'occasion pour le nouveau chroniqueur de l'émission Yann Moix de se lancer dans un débat sur l'histoire de la Commune de Paris. "Vous vous placez uniquement du côté des Communards vous, alors 80% du peuple de Paris était pris en otage entre la Commune et les Versaillais", lui assène l'écrivain. Ce à quoi le membre de la direction du Nouveau Parti Anticapitaliste répond : "Vous étiez sur place ? Vous avez tout noté ?" Yann Moix part alors dans une comparaison avec le peuple syrien sans laisser le temps à son interlocuteur de lui répondre. "C'est quoi, c'est une garde à vue, ça se passe comment, on peut répondre ?" demande alors Olivier Besancenot.

Mais après cette joute verbale, le chroniqueur poursuit sur une analyse politique plutôt favorable au postier. "Vous avez une analyse politique qui devrait interroger et intéresser une majorité de Français qui sont dans la difficulté. Et donc ce qui me surprend, c'est pourquoi aussi peu de Français vous suivent ?" Au moins cette fois, Olivier Besancenot acquiesce : "Mais je suis bien d'accord avec vous, moi non plus je ne comprends pas et j'espère qu'après ce soir ça va régler le problème !" Selon Yann Moix, le parti ne se penche pas assez sur d'autres sujets, notamment d'actualités comme la situation des migrants à Calais.

Découvrez l'intégralité du débat entre Olivier Besancenot et Yann Moix dans la vidéo ci-dessous.

On n'est pas couché reçoit Olivier Besancenot